Le plan « Sécurité cathédrales » s’amplifie

24 avril 20233 min
Plan Sécurité cathédrales - Cathédrale d'Amiens- Crédit : Sinuswelle-AdobeStock

En marge de sa récente visite de la cathédrale d’Amiens, Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, a dévoilé le bilan du plan « Sécurité cathédrales » lancé en 2020 et les nouvelles mesures pour 2023.

À la suite de l’incendie de Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, le ministère de la Culture avait lancé en avril 2020 un plan d’actions mettant en œuvre une séries de mesures pour assurer la sécurité incendie des 86 cathédrales dont l’État est propriétaire.

Trois ans après le lancement de ce plan, le ministère fait le bilan et amplifie sa mobilisation par des crédits supplémentaires.

25 M€ pour la sécurité incendie en 2021 et 2022

Sur les 167 M€ consacrés aux cathédrales en 2021 et 2022, 25 M€ ont été destinés à la sécurité incendie de 20 d’entre elles. Les travaux ont essentiellement portés sur :

  • l’installation de colonnes sèches ;
  • le recoupement des combles par des parois coupe-feu ;
  • l’amélioration – voire l’installation – de systèmes de sécurité incendie.

Selon le ministère de la Culture, ces 20 cathédrales ont aujourd’hui « un niveau de sécurité “de référence“, c’est-à-dire dont les caractéristiques vont au-delà des exigences réglementaires, où la sécurité des personnes est renforcée et l’intervention des secours facilitée ».

Concernant la protection des œuvres, 66 cathédrales disposent aujourd’hui d’un plan de sauvegarde des biens culturels. Elles étaient seulement 19 en 2019.

Par ailleurs, les conseillers sécurité-sûreté du ministère de la Culture ont doublé le nombre de leurs visites entre 2020 et 2022.

De nouvelles mesures pour 2023

La ministre veut accélérer le mouvement et prévoit un budget de 52 M€ pour 2023 (hors Notre-Dame de Paris), dont 12 M€ pour la sécurité incendie.

La plan « Sécurité cathédrales » comptait 47 actions à l’origine. Il en comporte désormais 11 de plus.

Parmi celles-ci, on trouve :

  • l’installation généralisée de caméras thermiques. Il s’agit de détecter les zones de chaleur avant l’apparition des fumées ;
  • une surveillance renforcée par une présence humaine aux heures d’ouverture au public des édifices et une télésurveillance externalisée 24h/24 ;
  • la suppression des installations à risque non nécessaires : antennes téléphoniques, chauffages d’appoint, branchements sauvages…
  • la sécurisation des chantiers avec notamment la formalisation des permis de feu, l’installation de caméras thermiques provisoires, l’intensification de rondes de contrôle…
  • la création de 17 fiches pratiques destinés aux intervenants : règlement intérieur, plan de sauvegarde des œuvres, cahiers des charges d’exploitation…
  • l’appui d’experts externes pour accompagner les Architectes des bâtiments de France dans leur rôle de responsable unique de sécurité ;
  • des audits de sécurité-sûreté approfondis réalisés par des prestataires indépendants.

« La prise en compte de la sûreté est de plus en plus importante dans le plan d’actions “Sécurité cathédrales” ». C’est ce qu’affirmait Dominique Jager, lieutenant-colonel de sapeurs-pompiers, lors du colloque international « Patrimoine culturel et sécurité incendie » des 13 et 14 avril 2023 organisé par la FNSPF (Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France).

Martine Porez, journaliste à FAR

Martine Porez
Journaliste

Les plus lus…

Inscrivez-vous
à notre
newsletter

Recevez toutes les actualités et informations sûreté, incendie et sécurité toutes les semaines.