Publicité

Plan de sauvegarde des biens culturels (PSBC), incendie La Rochelle.

Plan de sauvegarde des biens culturels, un débat au cœur de l’actualité

Alors que l’opération pour sauver les biens culturels de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été globalement un succès, la question des plans de sauvegarde des biens culturels (PSBC) anime une communauté de chercheurs.
La preuve avec cette conférence organisée le 7 février 2019 par Samsic au musée du LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut.

Sur la thématique de la préservation des biens culturels, les interrogations sont multiples car la tâche est colossale et les institutions quelque peu livrées à elles-mêmes… Conservateurs de musées, responsables de collections, archivistes, ou même pompiers ont inévitablement fait fructifier les débats. Précisions…

On se souvient de l’incendie du château de Luneville (54) en 2003… De la crue qui toucha en plein cœur le musée Girodet (45) en 2016… De l’incendie qui ravagea une église du XVe siècle à Trémel (22) en 2016… Mais aussi de l’incendie au Musée national de Rio (2018)… Ou encore de la submersion marine du musée Jean Cocteau à Menton (06) en 2018… Quelques exemples qui rappellent à quel point il est primordial de se préparer aux situations d’urgence par des mesures pouvant prévenir la perte ou l’altération des collections.

Mylène Florentin et Lora Houssaye, deux consultantes diplômées en conservation préventive du patrimoine, ont animé les débats de la conférence et présenté une méthodologie pour faciliter la mise en œuvre des plans de sauvegarde. Elles travaillent sur la mise en place de plans de sauvegarde et accompagnent les établissements accueillant des biens culturels dans leurs démarches préventives.

Nous avions précédemment utilisé le terme de PSO (Plan de sauvegarde des œuvres), notamment dans de précédents articles parus dans Face au Risque, puisqu’il s’agissait de plans de sauvegarde en milieu muséal.
Mais plusieurs termes existent afin de définir un plan de sauvegarde. On parle de plan d’urgence principalement en bibliothèque et archives… PSO en institutions muséales… PPCI pour le plan de sauvegarde spécifique au risque inondation dans des musées parisiens comme au Louvre.
Nous avons choisi le terme de Plan de sauvegarde des biens culturels (PSBC). Il permet notamment d’inclure tout type de biens culturels tels que des archives, des œuvres, des collections archéologiques…. C’est également le terme employé par la direction générale des Patrimoines dans sa note de juin 2016.