Publicité
Transport de blessé léger en entreprise - Crédit : NVB Stocker-AdobeStock

Transport d’un blessé léger en entreprise

En entreprise, comment organiser le transport et l’évacuation d’un blessé léger ?

Organisation des secours

Dans le cadre de l’organisation des secours en entreprise, la question du transport du blessé léger vers un lieu de soins ou son domicile doit faire l’objet d’une réflexion en interne. Et les solutions dégagées à l’issue de celle-ci matérialisées par la rédaction de consignes d’urgence. Ce document doit être tenu à la disposition de l’inspecteur du travail (article R.4224-16 du code du travail).

Concrètement, lorsque le Samu estime que l’état de la victime ne nécessite pas une prise en charge urgente et refuse dès lors d’organiser son transport, l’employeur doit prévoir lui-même la procédure de prise en charge du salarié et évaluer, en fonction de son état, la nécessité de le transporter à l’hôpital, chez le médecin ou à son domicile.

Accident de la circulation pendant le transfert

À ce sujet, il convient de rappeler que tout transport de blessés effectué par un salarié (que ce soit avec son véhicule personnel ou un véhicule de l’entreprise) est susceptible, en cas d’accident, d’engager la responsabilité du conducteur et celle de l’employeur.

En effet, si le véhicule conduit par le salarié est impliqué dans un accident de la circulation, la victime transportée, dont l’état pourrait s’aggraver dans l’accident (ou ses ayants droit en cas de décès), pourra demander une réparation de son dommage, à son choix, au conducteur ou à l’employeur (article 1242 du code civil).

Cette responsabilité civile est assurable par l’entreprise et par le salarié via leur assurance…

Ce contenu est accessible sur abonnement.

OFFRE
DÉCOUVERTE !

> J’en profite !