Publicité

Milipol 2019 (Photo Eitel M. Face au Risque).

Contrôle d’accès, protection de sites sensibles, surveillance… les solutions vues sur Milipol 2019

Après un premier article récapitulatif sur les chiffres de fréquentation du salon Milipol 2019, voici un tour des stands de certaines solutions aperçues durant le passage de Face au Risque. Caméras-piétons, pistolet à impulsion électrique, drone de surveillance autonome ou encore porte de contrôle d’accès sont notamment au programme.

Taser et caméras-piétons, le combo d’Axon

Partenaire de Milipol 2019, Axon présentait une nouvelle gamme d’équipements à cette occasion. À commencer par son nouveau pistolet à impulsion électrique (PIE), le Taser7. Ce nouveau produit se veut davantage dissuasif que ces prédécesseurs d’un point de vue auditif, avant un éventuel usage en dernier recours.

La dissuasion plutôt que l’utilisation

Directrice France chez Axon, Cathy Robin nous confiait d’ailleurs sur ce salon que l’usage par les utilisateurs habilités (police nationale, police municipale, certains groupes d’agents de sûreté…) est rare. Cela notamment grâce à un arc de dissuasion plus important sur ce modèle en comparaison avec les précédents. Dissuader plutôt que dégainer, tel est le mot d’ordre dans les rangs d’Axon.

N’oublions pas néanmoins que, même s’ils comportent moins de risques que les armes létales, ces pistolets à impulsion électrique restent cependant des armes. D’où la volonté chez Axon de distribuer ses produits uniquement à une clientèle bien particulière (ministère de l’Intérieur par exemple) – dont les utilisateurs finaux sont spécifiquement formés – plutôt qu’auprès de revendeurs.

Anecdote récente sur les PIE : un homme est décédé en Seine-Saint-Denis le jeudi 12 décembre 2019. Si aucun lien de causalité n’est établi, l’individu – qui errait dans la rue en se frappant la tête avec une tuile et menaçait de tuer des policiers après avoir mordu l’un d’eux – avait reçu trois coups de pistolets à impulsion électrique en retour. Ayant subi un arrêt cardio-respiratoire, il est décédé quelques heures après. Selon les premiers éléments de l’autopsie, dévoilés par Actu.fr, le décès ne serait pas simultané aux tirs de PIE.

Des améliorations sur les caméras-piétons

Outre le Taser7, le salon Milipol était également l’occasion pour la firme de dévoiler ses nouvelles caméras-piétons : Axon Flex 2 et Axon Body 2. Petit plus technique : ces dernières sont directement reliées sur Bluetooth, Wifi… et sur le Taser. Dès lors que le pistolet à impulsion électrique est sorti de son étui, la caméra se déclenche automatiquement. Permettant ainsi d’obtenir, sur une plateforme, le contexte de la scène dans son intégralité si besoin.

À l’instar du Taser7, les caméras-piétons Axon Flex 2 et Axon Body 2 visent également un public très spécifique. Notamment la police nationale, qui est équipée depuis 2018 des caméras Allwan Security. Le groupe français a en effet remporté l’appel d’offre du ministère de l’Intérieur,