Publicité

Manifestation à Paris contre la réforme des retraites (sept. 2019). Photo Jeanne Menjoulet/Flickr/CC

Grèves, émeutes et mouvements populaires : une réponse ambiguë
à un risque chronique

Force est de constater qu’en France, le risque posé par les grèves, les émeutes et les mouvements populaires
(en argot assurantiel “GEMP”) a fini par faire évoluer en peu de temps son statut : de menace à manifestation intermittente,
il est devenu un risque chronique.

Durant l’année 2019 – et en fin d’année précédente, un samedi parisien a souvent ressemblé à des stations de métro fermées, des rues bloquées et un cortège de manifestants habillés en gilet jaune, laissant derrière lui des dégâts et des blessés.

Depuis trois semaines, les usagers des transports en commun réfléchissent à la manière de contourner les effets d’une grève des transports qui s’annonce sans trêve, comme le suggère les dernières affirmations de la direction de la CGT.

La journée de manifestation du 5 décembre dernier, rassemblant environ 806 000 personnes partout en France selon le ministère de l’Intérieur, a marqué le début d’un nouveau cycle de contestations. Cette fois-ci, c’est le projet de réforme des retraites proposée par le gouvernement qui a déclenché une grève des transports massive tant à Paris que dans le reste de l’Hexagone.

Grèves, émeutes : un risque chronique

Le risque posé par les grèves, les émeutes et les mouvements populaires (en argot assurantiel “GEMP”) est aujourd’hui devenu un risque chronique. Et la tendance n’est guère limitée à la France.

Une telle métamorphose du risque GEMP est aussi constatée par exemple à Hong Kong, où Axa – qui assure la plupart des activités commerciales de cette ville – a signalé une recrudescence conséquente de la souscription de polices couvrant les strikes and riots, homologues anglophones des grèves et des émeutes. De la même manière, les assureurs algériens ressentent le poids de la diffusion de ce risque, qui pourrait mettre à leur charge de lourdes réparations du fait de dommages causés lors des manifestations récentes lorsqu’elles prennent un tournant violent ou qui causent d’importantes pertes d’exploitation.

De l’Amérique latine à l’Asie, en passant par l’Europe, nombreux sont les foyers de mécontentement populaire débouchant sur de la violence qui se multiplient dans le monde. Si les politiciens y voient un effondrement du contrat social et les éc