Publicité
Caméra thermique traquant une foule d'individus pour assurer leur sécurité. Crédit : Leszek-AdobeStock.

Un cadre juridique prêt à s’ouvrir ?

Éric Barbry, avocat au cabinet Racine, avait fait le constat en octobre 2019 dans nos colonnes (Face au Risque n° 556) que le cadre juridique contraignant de la reconnaissance faciale – ou plus précisément celui de la biométrie – freinait son utilisation en France. Qu’en pense-t-il aujourd’hui ? La technologie de la reconnaissance faciale est-elle vraiment interdite en France ? La loi d’expérimentation promue par le Sénat devrait venir préciser un certain nombre de points restant en suspens.