Publicité
Les conséquences de l'explosion d'ammonitrates dans le port de Beyrouth, en août 2020. AdobeStock - Crédit Layal

Risques technologiques. L’histoire des catastrophes doit-elle se répéter ?

Le Bureau d’analyse des risques et pollutions industriels vient de publier « l’apport des accidents emblématiques ». Cette brochure procède à un vaste retour d’expérience à partir de neufs grandes catastrophes industrielles, survenues en France et dans le monde. S’appuyant sur la méthodologie des causes profondes ainsi que sur des événements récents tirés de la base Aria, le Barpi cherche à montrer qu’à des dizaines d’années d’intervalles et malgré l’évolution de la réglementation, des scénarios de risques analogues sont toujours à l’œuvre aujourd’hui dans le secteur industriel.

La rupture du barrage de Malpasset (1959), les Bleves à la raffinerie de Feyzin (1966), les rejets toxiques à Seveso Meda (1976), l’explosion du silo de Blaye (1997), la détonation d’ammonitrates d’AZF (2001)… l’histoire des activités industrielles est malheureusement rythmée par des catastrophes emblématiques, aux conséquences souvent très lourdes.

Une nouvelle brochure : « l’apport des accidents emblématiques »

Le Bureau d’analyse des risques et pollutions industriels (Barpi), par l’intermédiaire de cette nouvelle brochure d’une quarantaine de pages intitulée « l’apport des accidents emblématiques » (également disponible en ligne), revient sur neuf accidents majeurs. Ces derniers sont intervenus au cours des 60 dernières années, principalement en France. Les situations étudiées recouvrent des secteurs industriels divers, des contextes multiformes et des phénomènes dangereux variés.

L’originalité et la force de l’analyse menée par le Barpi sur ces catastrophes tirées de l’histoire industrielle consistent en un double enseignement :