Publicité
Coronavirus (image d'illustration mohamed_hassan pixabay cc)

Coronavirus : protection et décontamination

Les coronavirus forment une famille comptant un grand nombre de virus qui peuvent provoquer des maladies très diverses chez l’homme, allant du rhume banal au SRAS, et qui causent également un certain nombre de maladies chez l’animal.

Coronavirus

Découverts en 1960, c’est une vaste famille de virus dit à couronne (voir image ci-dessous) d’où leur nom.

  • Le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère). Le Sras est provoqué par le SARS-CoV, identifié en 2003. Ce virus est à l’origine d’une épidémie qui a débuté en Chine fin 2002 et qui a causé environ 800 décès dans une trentaine de pays.
  • Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient est provoqué par le coronavirus MERS-CoV. Le MERS-CoV a été identifié en 2012 et l’épidémie reste cantonnée à la péninsule arabique. Il peut entraîner la mort dans environ 30% des cas. L’animal hôte est le dromadaire.
Coronavirus 1 (image d'illustration DR).
  • Le Covid-19 (Coronavirus Disease-19) est une maladie respiratoire provoquée par un coronavirus émergent. L’épidémie a débuté dans la ville de Wuhan, en Chine, fin décembre 2019 et s’est rapidement propagée dans le monde entier. L’animal hôte semble être encore la chauve-souris.

Masque chirurgical

Un masque chirurgical est un masque porté par les professionnels de la santé durant une intervention chirurgicale destiné à empêcher les germes présents dans leurs voies respiratoires de sortir et de contaminer le champ opératoire stérile.

C’est un masque papier ou tissu à usage unique ; sauf en cas de manque. Il protège votre entourage de vos germes respiratoires. Si vous êtes malade et que vous allez à l’extérieur, portez ce masque, si vous en avez.

Photo d'illustration masque chirurgical.

Masque FFP2

Si vous souhaitez sortir, c’est ce masque, des gants et du gel qui vont vous protéger d’une éventuelle contamination par des tiers. On ne le recommande pas au public, car il y a pénurie et on les réserve aux personnels soignants. À votre retour jetez le tout à la poubelle, tout ici est à usage unique !

Un masque de protection FFP (filtering facepiece, littéralement « pièce faciale filtrante »), aussi appelé appareil de protection respiratoire jetable filtrant contre les particules, ou plus simplement masque à particules, est un type de masque de protection respiratoire filtrant qui sert essentiellement de protection contre les particules ainsi que contre diverses maladies transmissibles dans l’air.

Masque FFP2 avec soupape (photo d'illustration DR).

De type demi-masque, c’est-à-dire couvrant le menton, le nez et la bouche, ce type de masque est soumis au respect de certaines normes ainsi qu’à des tests d’efficacité.

On évalue l’efficacité en fonction du taux de filtration mais aussi en fonction du taux de fuite vers l’intérieur, le masque devant être correctement ajusté sur le visage.

La norme EN 149 définit trois classes d’efficacité de filtration pour ces masques à savoir FFP1, FFP2 et FFP3.

FFP 1 FFP2 FFP3

Il s’agit du masque le moins filtrant des trois.

  • Pourcentage de filtration d’aérosols : 80 % au minimum.
  • Pourcentage de fuite vers l’intérieur : 22 % au maximum.
  • Pourcentage de filtration d’aérosols : 94 % au minimum.
  • Pourcentage de fuite vers l’intérieur : 8 % au maximum.
  • Pourcentage de filtration d’aérosols : 99 % au minimum pour EN 149-FFP3. Et 99,95 % pour EN 143-P3
  • Pourcentage de fuite vers l’intérieur : 2 % au maximum.
Principalement utilisé comme masque anti-poussières (très efficace pour le bricolage ou travaux divers). Ce masque permet une protection dans divers domaines tels que l’industrie du verre, la fonderie, le bâtiment, l’industrie pharmaceutique et l’agriculture. Il arrête en effet les substances chimiques en poudre.
Ce masque peut aussi servir de protection contre les virus grippaux comme la grippe aviaire ou le syndrome respiratoire aigu sévère lié au coronavirus (SRAS), mais également contre les bactéries de la peste pulmonaire et de la tuberculose.
Le masque FFP3 est le plus filtrant des masques FFP. Il protège des très fines particules comme l’amiante et la céramique mais pas des gaz.
Les fabricants utilisent des élastiques de couleur jaune pour l’identifier. Les fabricants utilisent des élastiques de couleur blanche ou bleue pour l’identifier. Les fabricants utilisent des élastiques de couleur rouge pour l’identifier.

Un masque FPP avec soupape est plus facile à porter. À noter que le lundi 23 mars 2020, le Ministère des Armées a communiqué sur la recherche d’une « alternative aux masques de protection contre le Covid-19 ».


Lavage des mains (décontamination)

Les gels vendus en pharmacie permettent une désinfection par l’éthanol ou l’isopropanol qui en est leur principe actif. De plus, ils n’agressent pas votre peau, grâce à la glycérine qu’ils contiennent. Cependant un vaporisateur rempli d’éthanol du commerce (au moins 70°) va très bien remplir cette fonction (ou du vinaigre à 12° ou de l’eau de javel diluée), mais c’est moins pratique et ça sent moins bon !

Si vous respectez les distances de sécurité (1 mètre minimum), le plus grand danger sera par contact. Pensez donc à bien nettoyer toutes surfaces potentiellement contaminées. Prévoyez par exemple un petit pulvérisateur sur votre pas de porte. Pour le courrier, une pulvérisation d’éthanol et je le mets au soleil environ 2 heures avant de l’ouvrir.

Pensez simple et efficace.

Dominique Anelli

Dominique Anelli
Ancien officier de défense NRBC (nucléaire, radiologique, bactériologique, chimique) et expert dans la décontamination.

ARTICLES SUR LE MÊME THÈME