Publicité

La nouvelle alliance CIX-A dévoile son plan sur la cybersécurité

La nouvelle alliance CIX-A dévoile son plan sur la cybersécurité

À peine débarquée sur le marché, l’alliance CIX-A (Cyber Intelligence X sectors Alliance) lâche son plan en matière de cybersécurité. Née d’une union entre PwC, Faurecia et Sanofi, la première plateforme collaborative française en cyber intelligence a d’ores et déjà fixé une feuille de route en quatre étapes.

La cybersécurité est devenue la préoccupation première des entreprises françaises selon le dernier baromètre des risques Allianz 2019. Elle prend encore davantage d’ampleur en ce début d’année. C’est pour quoi l’alliance CIX-A (Cyber Intelligence X sectors Alliance) – fruit d’une union entre PwC, Faurecia et Sanofi – a officiellement vu le jour ce lundi 21 janvier.

Cette triple alliance, qui se définit comme « la première plateforme collaborative de cyber intelligence de France», entend répondre à une problématique simple pour les entreprises : se prémunir au mieux des risques cyber à travers l’échange. Cela via une plateforme commune et sécurisée.

Un besoin pressant en cybersécurité

Associé PwC, Philippe Baumgart explique la nécessité d’une telle mesure pour les entreprises françaises. « Aujourd’hui, aucun acteur n’a une visibilité exhaustive de ce qui se passe dans le cyberespace. C’est en partageant les informations que les acteurs pourront avoir une vision plus complète et, ainsi, développer une intelligence commune. La collaboration en matière de cybersécurité n’est donc plus une option. Elle est indispensable », assure ainsi l’intéressé à travers un communiqué du groupe.

Ce discours alarmant s’inscrit dans un contexte bien précis. Selon le baromètre cybersécurité Ipsos réalisé pour PwC, daté d’octobre 2018, moins de 20 % des entreprises françaises disposent en effet de l’ensemble des mesures de protection nécessaires pour lutter contre une cyberattaque. Pire encore, seules 17 % d’entre elles ont intégré un plan spécifiquement dédié à la cybersécurité dans leur stratégie d’entreprise.

La prise de conscience grandissant, le nouvel objectif des entreprises françaises est désormais de se prémunir de ces risques cyber. C’est dans le but de rattraper un retard déjà conséquent que l’alliance CIX-A voit le jour. Afin de combler celui-ci, Michel Cazenave – président de CIX-A et responsable de la sûreté et de la sécurité des services d’information chez PwC – mise en premier lieu sur l’échange et le partage d’informations entre entreprises.

CIX-A, une alliance pour quatre objectifs

« Cette plateforme numérique a vocation, d’une part de permettre un échange d’informations sur les failles de cybersécurité et les différents types de cyberattaques. Et d’autre part, de partager des solutions de prévention et de remédiation (…) permettant d’anticiper les cas de cyberattaques adaptés à chaque secteur d’activité », confie Michel Cazenave dans le communiqué.

C’est en ce sens que la toute nouvelle alliance CIX-A annonce une feuille de route en quatre étapes. Quatre étapes qui se résument en quatre mots au sein de cette triple alliance : « Veiller, Protéger, Anticiper et Remédier ». Si les termes se veulent communs, les solutions proposées pourront quant à elles être adaptées aux besoins de chaque entreprise ayant rejoint cette CIX-A.

« Très concrètement cette alliance a vocation à faciliter, pour chaque membre, la mise en place de capacités nécessaires pour analyser les cyberattaques passées, courantes ou anticipées. Le but in fine est de partager ses expériences au bénéfice du plus grand nombre. Et ainsi, déterminer la stratégie la plus adaptée à chaque entreprise », annonce Philippe Trouchaud, associé PwC en charge du Pôle Cyber Intelligence.

Une volonté d’internationalisation affichée

Concernant les perspectives d’avenir à très court terme, Philippe Trouchaud– qui espère voir un maximum d’entreprises rejoindre ce dispositif commun – ne fixe aucun objectif chiffré pour la CIX-A. En dépit de cela, un export à l’international est d’ores et déjà affiché.

« Nous espérons d’ici 2020 passer à l’ère d’une cybersécurité collaborative entre le plus grand nombre d’acteurs économiques en France puis à terme à un échelon international », conclut-il au sujet de la vision courtermiste de la Cyber Intelligence X sectors Alliance.

Eitel Mabouong

Eitel Mabouong

Journaliste

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET