Publicité
Explosion de nitrate d'ammonium dans les cales de l'Ocean Liberty au port de Brest - Capture vidéo Ina

L’explosion à Brest de l’Ocean Liberty,
il y a 75 ans

Le 28 juillet 1947, le nitrate d’ammonium contenu dans les cales du navire Ocean Liberty explose dans le port de Brest, faisant 26 morts, plus de 500 blessés et mettant à la rue plus de 500 familles dont les logements sont détruits.

Le navire norvégien Ocean Liberty, en provenance des États-Unis, est à quai dans le port de Brest (Finistère) ce 28 juillet 1947. Ses cales contiennent 3 133 t de grains de nitrate d’ammonium, conditionnés en sacs en papier de 50 kg, et plus de 2000 t de diverses substances combustibles ou inflammables stockées dans des fûts, ainsi que l’indique le Barpi dans la fiche Aria n° 14732.

La chaleur est intense en cette fin juillet : 27 °C à l’ombre. À 12 h 20, une fumée blanchâtre s’échappe d’une des cales. Le système d’extinction à la vapeur est mis en œuvre et les pompiers sont alertés. À leur arrivée, leur commandant fait stopper ce système d’extinction qui apporte chaleur et oxygène. Il fait ouvrir les panneaux d’accès des cales et retirer les chapeaux des cheminées d’aération. Le feu s’intensifie. L’équipage évacue le navire.

À 13 h 15, trois violentes explosions retentissent. Elles projettent des débris enflammés sur des dépôts du port qui s’embrasent. La police évacue tous les ouvriers. Le drame de Texas City survenu trois mois plus tôt est dans toutes les têtes.

Une vaine tentative de remorquage du navire vers le large fait finalement s’échouer l’Ocean Liberty sur un banc à 14 h. Il se trouve alors près de la ville et face à une usine d’engrais chimiques et aux raffineries de pétrole. La population est menacée.

Plusieurs tentatives de percement…

Ce contenu est accessible sur abonnement.

OFFRE
DÉCOUVERTE !

> J’en profite !