Publicité
Explosion Beyrouth nitrate d'ammonuim (capture vidéo amateur Twitter).

Vidéo : explosions à Beyrouth,
le nitrate d’ammonium en cause (19 ans après AZF) ?

Une double explosion survenue dans la zone du port de Beyrouth (Liban) a causé la mort de près de 200 personnes le mardi 4 août 2020, en fin d’après-midi. Le nitrate d’ammonium serait en cause selon les autorités locales.

Près de 200 morts, 6 000 blessés et 300 000 personnes sans domicile… Tel est le bilan après la double explosion survenue dans la zone du port de Beyrouth (Liban). La moitié de la capitale libanaise aurait été touchée par des dégâts matériels selon les autorités locales. Il serait déjà question d’un drame évalué à 3 milliards de dollars.



Toujours selon cette source, le nitrate d’ammonium serait la cause de cet incident. Il serait question de mauvaises conditions de stockage d’une forte quantité de ce produit.

« Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium, estimée à 2 750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C’est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire » , a déclaré Hassan Diab, le Premier ministre libanais, à travers des propos relayés par Franceinfo.

Les multiples usages du nitrate d’ammonium

Le nitrate d’ammonium « est surtout utilisé comme engrais azoté pour les cultures de légumineuses à feuilles » précise la Société chimique de France. Il peut également être utilisé dans la fabrication d’explosifs. « Mélangé au TNT (trinitrotoluène) ou à la pentrite, il est utilisé dans le bâtiment, les mines et les carrières » poursuit cette source.

Après l’explosion, des conséquences toxiques à venir

Outre les premières conséquences liées à cette double explosion, qui a été ressentie jusqu’à Chypre, situé à 200 kilomètres du port de Beyrou