Publicité
Locaux des laboratoires Pfizer en Finlande (photo Lauri Silvennoinen_Wikimedia commons).

Covid-19. L’AEM cible d’une cyberattaque, des documents du vaccin Pfizer et BioNTech piratés

L’Agence européenne des médicaments (AEM) a annoncé le mercredi 9 décembre 2020 avoir été la cible d’une cyberattaque. Le laboratoire Pfizer a rapidement annoncé que des documents en lien avec son vaccin contre le Covid-19, mené en collaboration avec BioNTech, avaient été piratés.

Alors qu’une mise sur le marché de différents vaccins contre le Covid-19 approche à grands pas, l’industrie pharmaceutique doit également composer avec la menace cyber.

Le dernier rappel n’a pas plus de 24 heures… C’est en effet le mercredi 9 décembre 2020 que l’AEM a publiquement déclaré avoir été la cible d’une cyberattaque.

Peu de temps après, le laboratoire Pfizer – dont le vaccin mené en collaboration avec BioNTech doit prochainement être mis sur le marché – a annoncé que des documents en lien avec le vaccin ont été piratés lors de cette cyberattaque.

Le vaccin de Pfizer et BioNTech pas retardé

« Certains documents liés à la soumission réglementaire du vaccin candidat (en lien avec la demande d’autorisation du vaccin auprès de l’AEM) ont été consultés. (…) Il est important de noter que ni le système de BioNTech ni celui de Pfizer n’ont été violés en lien avec cet incident et nous n’avons pas connaissance de données personnelles qui auraient été piratées » précise un communiqué repris par France info.

L’AEM a néanmoins assuré auprès du laboratoire américain que « l’attaque informatique n’aura aucun impact sur le calendrier d’examen du vaccin ». L’agence a par ailleurs confié avoir « rapidement ouvert une enquête complète, en étroite coopération avec la police ».

Les vaccins contre le Covid-19, nouvelle cible privilégiée des cyberattaquants

Aussi importante soit-elle, cette annonce n’a pourtant rien de surprenant.

Le 26 novembre dernier, à l’occasion d’une table ronde à laquelle Face au Risque était convié, Emanuel Salmona – directeur général EMEA pour Claroty – assurait en effet que « les laboratoires qui conçoivent aujourd’hui les vaccins contre le Covid sont parmi les sites de production les plus exposés par des cyberattaques car ils suscitent beaucoup d’intérêt ».

L’intéressé ajoutait par ailleurs que la possibilité de voir des cyberattaques menées par des entités puissantes – y compris des États – était réelle au regard de l’enjeu que représente aujourd’hui cette course effrénée au vaccin.

À l’heure actuelle, aucune information n’a filtré concernant l’identité des cyberattaquants.

Eitel Mabouong

Eitel Mabouong

Journaliste

ARTICLES SUR LE MÊME THÈME