Publicité
Evacuation - Photo wittybear/Fotolia.com

Comment garantir le meilleur système d’évacuation dans les bâtiments d’aujourd’hui et de demain ?

La sécurité des personnes doit être l’objectif premier de tout plan d’évacuation d’un établissement. Si la nature des risques qui les menacent a évolué au fil du temps, les pratiques en matière de sécurité n’ont, quant à elles, pas toujours évolué, malgré plusieurs exemples récents de cas d’évacuation ayant tourné au drame.

A l’aube de 2020, la sécurité et l’efficacité des évacuations dépendent de la rigueur mise en œuvre pour l’identification des risques, de la définition des itinéraires d’évacuation sécurisés, de la formation des individus et des nouvelles technologies.

Selon des recherches récentes, plus de 70% des occupants d’un bâtiment ne prêtent pas attention aux issues de secours disponibles en cas d’urgence. Une analyse préalable des risques à traiter est absolument nécessaire pour garantir la sécurité des personnes et leur évacuation éventuelle dans les bâtiments tertiaires, industriels ou résidentiels.

Diversification des risques

De nos jours, les responsables d’établissement ne font plus seulement face aux risques d’incendie, mais également au terrorisme, aux risques industriels, aux phénomènes climatiques extrêmes et aux troubles sociaux. L’analyse du risque est donc essentielle et les bâtiments modernes doivent offrir une plus grande adaptabilité pour protéger au mieux leurs occupants.

L’évacuation est souvent difficile dans les grands bâtiments complexes comme les hôpitaux et ceux accueillant énormément de monde – tels que les stades -, où lorsque les visiteurs ne sont pas familiers avec l’agencement des lieux et les procédures d’évacuation. Par ailleurs, certains bâtiments sont davantage susceptibles d’être exposés à des situations d’urgence, notamment s’ils ont plus de risques d’être la cible d’attaques terroristes, ou s’ils présentent des équipements électriques vétustes.

Évacuation et comportement des foules

Ces conditions peuvent nécessiter des procédures et des technologies d’évacuation plus adaptées. Des études portant sur des événements catastrophiques, ainsi que des recherches universitaires sur le comportement des foules en situation d’urgence, ont permis d’établir que la gestion des évacuations contribuait à la sécurité des personnes.

Les recherches s’accordent pour affirmer que la panique, les phénomènes de regroupements et la difficulté à reconnaître les issues de secours peuvent entraver le processus d’évacuation.

Un des résultats essentiels de ces études a été de montrer que certaines issues de secours sont généralement méconnues, voire ignorées par le public. Les études prouvent que seulement 38% des personnes prêtent attention aux issues de secours traditionnelles en cas d’évacuation dans un environnement non familier.

De plus, les systèmes de signalisation d’évacuations conventionnels indiquent les cheminements et issues de secours sans prendre en compte leur dangerosité éventuelle (couloir enfumé par exemple).

La technologie : une nécessité pour tous les bâtiments

La nature des risques dans les bâtiments modernes – tertiaires, industriels ou résidentiels (quel que soit leur taux d’occupation) – ayant évolué, de nouvelles technologies en matière de systèmes d’évacuation ont été développées pour augmenter la visibilité des issues de secours et fluidifier l’évacuation des occupants.

Ainsi, les éclairages de sécurité adaptatifs guident les occupants d’un bâtiment vers les issues de secours les plus sûres (les directions évoluant selon le risque) en signalant, à l’aide d’une croix rouge une voie d’évacuation fermée, bloquée ou rendue dangereuse par le sinistre à l’origine de l’évacuation. De plus, l’éclairage de sécurité adaptatif permet d’ajuster les scénarios d’évacuation selon la nature et l’emplacement du danger.

Compléter les pratiques d’évacuation conventionnelles

Alors que le besoin concernant ces nouvelles technologies d’évacuation ne cesse de croître, il reste des défis à relever. Avec ces installations – préventives ou réactives – un certain nombre d’incidents signalés au cours des dernières années auraient certainement pu être évités ou gérés plus efficacement. L’industrie doit continuer à informer les architectes et prescripteurs, les responsables d’établissement, ainsi que les services chargés de la lutte contre les incendies et autres risques.

Il n’existe pas d’approche universelle en matière de sécurité, mais ces nouvelles technologies peuvent compléter les pratiques d’évacuation conventionnelles pour mieux assurer la sécurité des occupants d’établissements publics, nouveaux ou anciens, face aux différents risques qui existent aujourd’hui.

Il est donc important que les experts continuent à sensibiliser le public sur ce sujet si vital tout en stimulant l’innovation technologique de l’industrie.