Publicité

Essais, recherches, rapports... du nouveau dans la sécurité incendie en Suède (Image Martin Fisch - Flickr - search CC)

Essais, recherches, rapports… du nouveau dans la sécurité incendie en Suède

Deux fois par an, l’institut de recherche du feu suédois publie l’état de ses travaux dans la revue Brandposten. Un bon moyen de se tenir au courant des sujets qui agitent l’Europe du Nord.
En attendant les travaux de 2019, qui seront publiés dans les prochains jours, voici un retour sur les publications de mars 2018.

Connu sous le nom de l’Institut SP jusqu’en 2017 où il a intégré le RISE, l’institut de recherche suédois, le centre de recherche du feu publie deux fois par an le magazine Brandposten. Disponible en anglais et en suédois, il permet de s’informer sur les principaux sujets de recherches du laboratoire.

Voici les sujets du numéro 57 qui ont retenu notre attention.

Les décès dans les incendies sont un problème social

Parmi les 513 incendies mortels survenus en Norvège entre 2005 et 2014, le Rise Fire Research de Trondheim a isolé 400 décès (sur 567).

Leur analyse a montré que ces morts n’étaient pas dus au hasard. La plupart des victimes avaient des problèmes de maladies mentales et/ou des difficultés d’addictions avec des substances actives. La répartition de l’âge des victimes est encore plus parlante. Parmi les plus jeunes, 87 % avaient au moins un ou plusieurs facteurs de risques (tabac, drogue, alcool, problèmes mentaux…).

Pour les personnes les plus âgées, des facteurs de risques autres que la consommation de tabac et les désordres mentaux sont plus spécifiques à cette classe. Sont fréquemment observés les problèmes de locomotion, la réduction des capacités cognitives ou encore des formes de démence.

Sur l’ensemble de l’échantillon, 64 % avaient au moins deux facteurs de risques.

Succès d’essais…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

> voir nos formules

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

> s’inscrire librement

IDENTIFIEZ
VOUS !

> se connecter

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2019-03-05T17:03:33+00:0005/03/2019|Mots-clés : , , |