Publicité
Les 29e Rencontres Amrae avec le discours de Joachim Müller, PDG d'AGCS. (Crédit photo Artephoto).

Un « nouvel élan » à l’Amrae, entre risques et opportunités

La 29e édition des Rencontres Amrae se tenait à Deauville début février. La question du développement durable était centrale.

Événement à dimension internationale, les Rencontres Amrae ont rassemblé vingt nationalités différentes. Côté chiffres : plus de 2 400 entrées ont été enregistrées sur les ateliers et conférences. Près de 500 risk managers ont en outre répondu présent pour ce rendez-vous, dont le leitmotiv prônait la prise de risque pour « un nouvel élan ».

Un nouvel élan qui s’oriente vers une plus grande responsabilité écologique, comme l’a illustré la présence du photographe Yann Arthus-Bertrand.

Un nouvel élan dont la finalité reste également d’apporter des solutions aux problématiques qui découlent de la pandémie et auxquelles les entreprises sont confrontées, telles que la hausse des cyberattaques ou les difficultés sur les chaînes d’approvisionnement.

Malgré son lot de risques, ce contexte offre également la possibilité aux entreprises de repenser leur modèle afin de s’adapter à ce nouvel environnement.

Exemple avec le cas de Keolis, dans la vidéo ci-contre, dont la transformation se fait de plusieurs manières.

Ce contenu est accessible sur abonnement.