Publicité
Tempête marine. Crédit Pixabay ELG21

Baromètre. Gros temps pour la gestion des risques au sein des PME/ETI

La cinquième édition du baromètre QBE-OpinionWay affiche un niveau de risque en augmentation pour près de 30 % des dirigeants des PME et ETI françaises. Dans un environnement de risques de plus en plus complexe et toujours chahuté par la crise sanitaire, beaucoup de décideurs naviguent à vue. Cinq chiffres pour illustrer la tempête.

.

.

79 %

Pour près de 4 dirigeants sur 5, ce sont les risques humains qui arrivent en tête des préoccupations. Un élément qui n’est pas nouveau, car structurellement inhérent à la taille des entreprises considérées, mais qui marque tout de même une tendance à la hausse.

Les accidents du travail (66 %) et les maladies professionnelles (62 %) sont abondamment citées, mais les difficultés de recrutement (56 %) et la démission de collaborateurs-clés sont également largement ressenties, faisant écho aux tensions sur le marché de l’emploi et à la perte de sens pour certains postes.


..

55 %

Le top 3 des préoccupations des dirigeants est complété par les risques matériels (vol, incendies, pannes…) pour 55 % des répondants, et les risques de marché (produits, clients, concurrence…) pour 48 %.

A noter que les risques financiers (crédit, cessation de paiement…), qui avaient atteint un pic en 2020, reculent à la 5e place et affectent 35 % des répondants.