Post-Lubrizol : un plan en 365 jours chrono !

1 février 20213 min

Un an après l’incendie de Rouen du 26 septembre 2019, le Gouvernement dévoilait un plan d’actions établi selon cinq axes, assorti de sept textes réglementaires détaillant des dispositions d’ordre technique. L’objectif est d’améliorer la prévention des accidents industriels et de renforcer la protection des populations. Retour sur les principales étapes de ce véritable marathon réglementaire.

Ceci est une légende Alt

Un incendie hors normes

Impactant les sites de Lubrizol et Normandie Logistique, l’incendie s’est distingué par un développement extrêmement rapide sur une surface importante (supérieure à 3 ha), située en extérieur. Voici les principaux facteurs techniques identifiés dans le rapport d’enquête du CGEDD-CGE[1] :

  • importante nappe enflammée, alimentée au fur et à mesure de la fusion des GRV (grands récipients pour vrac) stockant les produits ;
  • insuffisance des capacités de rétention, avec un accès déporté qui a rapidement trouvé ses limites ;
  • effets de propagation facilités par la proximité des stockages, au sein de chaque site mais aussi entre sites voisins ;
  • manque d’émulseurs à cause d’un événement hors dimensionnement des scénarios prévus par le POI dans la stratégie incendie ;
  • insuffisance des dispositifs automatiques de détection au niveau du stockage extérieur ;
  • interrogation sur le niveau de sécurité des entrepôts anciens et le principe d’antériorité.

Deux autres difficultés ont été mises en évidence dans la gestion de crise :

  • l’accès à un état précis des matières stockées, ainsi que le manque de lisibilité de l’information pour le public ;
  • la disponibilité de l’information sur les polluants susceptibles d’être émis dans les fumées.

Un plan d’actions en cinq axes pour « mieux prévenir et mieux informer »

  1. Renforcer les mesures de prévention des accidents (lire l’article “Post-Lubrizol : le point sur les mesures réglementaires”).
  1. Anticiper et faciliter la gestion de crise : inventaire des produits stockés ; identification des substances émises en cas d’incendie ; renforcement des POI ; outil d’alerte des populations via cell broadcast (lire l’article “Post-Lubrizol : le point sur les mesures réglementaires”).
  1. Renforcer le suivi des conséquences environnementales et sanitaires d’un accident sur le long terme : organiser le circuit de prélèvements post-accidents ; améliorer les banques de données disponibles ; retour d’expérience de la surveillance environnementale post-Lubrizol.
  1. Renforcer la culture du risque et la transparence : modernisation de la culture du risque autour des sites industriels ; publication des contrôles de l’inspection des ICPE ; dispositif de vigilance renforcée autour des sites à risques.
  1. Renforcer les contrôles et se doter de moyens d’enquête adaptés : modernisation et renforcement des moyens d’inspection ; création d’un BEA-RI (lire l’article “BEA-RI : quel mode de fonctionnement ?”).

Une réflexion large

En l’espace d’un an, des travaux ont été entrepris par différentes instances pour pratiquer un retour d’expérience exhaustif de l’accident et formuler des recommandations :

  • 26 septembre 2019. Enquête administrative ouverte par la Dreal Normandie.
  • 3 octobre 2019. Création d’une mission d’information[2] à l’Assemblée nationale.
  • 9 octobre 2019. Mission d’inspection générale[3] (CGEDD-CGE) mandatée par la ministre de la Transition écologique.
  • 10 octobre 2019. Le Sénat ouvre une commission d’enquête[4].
  • 23 décembre 2019. Seconde mission inter-inspections[5] lancée par cinq ministères (Transition écologique, Intérieur, Solidarités et Santé, Travail, Agriculture).
  • 13 janvier 2020. Le Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques (CSPRT) formule différentes recommandations.
  • février à septembre 2020. Concertation avec les fédérations professionnelles, puis mise en consultation du public des projets de textes réglementaires. Ces derniers sont aussi soumis à l’avis du CSPRT.


[1] Conseil général de l’environnement et du développement durable – Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies
[2] Rapport remis le 12 février 2020
[3] Rapport remis en février 2020
[4] Rapport publié le 2 juin 2020
[5] Rapport publié le 8 juillet 2020


Article extrait du n° 569 de Face au Risque : « Plan d’actions post-Lubrizol : l’impact sur l’industrie » (février 2021).

Bernard Jaguenaud, rédacteur en chef

Bernard Jaguenaud – Rédacteur en chef

Les plus lus…

Inscrivez-vous
à notre
newsletter

Recevez toutes les actualités et informations sûreté, incendie et sécurité toutes les semaines.