Publicité
Cyrille Becker General Manager Genetec Europe (crédit Genetec).

Interview. Cyrille Becker (Genetec) :
« Le protocole national en entreprise
du 16 octobre n’a pas eu de grandes conséquences »

Directeur général Europe chez Genetec, Cyrille Becker a accepté de répondre à nos questions. Si un nouveau confinement n’était pas encore d’actualité à l’heure où cet entretien a été réalisé, le contexte sanitaire lié à la pandémie de Covid-19 est cependant très largement évoqué. À travers le protocole national en entreprise du 16 octobre notamment.

Face au Risque. Quelles conséquences le protocole national en entreprise du 16 octobre a-t-il eu sur le mode de fonctionnement de Genetec France ?

Cyrille Becker. Ce protocole n’a pas entrainé pas de grandes conséquences pour Genetec France car nous avons dès le départ adopté des mesures de sécurité permettant de respecter les protocoles diffusés par le Gouvernement et même davantage. Et surtout, à date (Ndlr : au lundi 26 octobre 2020), le télétravail reste la norme pour Genetec. Donc la grande majorité des employés travaillent de leur domicile, et ce, depuis le 1er mars.

La contrainte majeure avec ce protocole est qu’il n’est plus possible, à Paris et dans les zones sous couvre-feu, de prévoir le retrait ponctuel du masque au sein des espaces clos et partagés. Cela pourrait contraindre certains salariés qui avaient demandé à revenir au bureau pour leur bien-être, à finalement préférer un retour au télétravail (redevenu obligatoire lorsque cela est possible par le protocole national en entreprise du jeudi 29 octobre 2020, ndlr).

Le télétravail peut accentuer certains risques psychosociaux (isolement des salariés, baisse de la motivation des salariés ou hausse de la pression de la direction…). De quelles manières ces risques sont-ils anticipés chez Genetec France ?

C.B. Nous avons très t…

Ce contenu est accessible sur abonnement.

OFFRE
DÉCOUVERTE !

> J’en profite !