Publicité

Bazar de la Charité - Ingénierie - Incendie - Credit Quad Group

L’ingénierie de sécurité incendie
fait son cinéma

Le Bazar de la Charité, la nouvelle série de TF1, est diffusée à partir du 18 novembre 2019. Pour la reconstitution en studio de l’emblématique incendie, une étude d’ingénierie de sécurité a été exigée par les assurances.

Retour sur l’incendie du Bazar de la Charité

Le 4 mai 1897, la haute société parisienne se presse, comme chaque année, au Bazar de la Charité pour une manifestation caritative au profit des plus démunis. Le lieu est un hangar de 1 000 m² en bois, situé rue Jean Goujon à Paris. Pour l’occasion, une ambiance médiévale est recréée avec des échoppes surmontées de tentures, de draperies et d’enseignes. Pour gagner de la place, les portes existantes sont fermées à l’exception d’une seule qui s’ouvre vers l’intérieur.

L’événement de la journée est la projection des œuvres des frères Lumière qui viennent d’inventer le cinéma. Mais pendant la projection, la bobine s’embrase. Le feu s’étend très rapidement et c’est la panique dans le Bazar… Les matériaux de construction – pitchpin verni, toiture goudronnée, boiseries en résine, toiles et tentures des décors – favorisent la combustion.

Ce drame provoque la mort de près de 130 personnes, en majorité des femmes. Avec leurs robes volumineuses, certaines n’ont pu échapper aux flammes. Et d’autres périrent asphyxiées et écrasées n’ayant pu évacuer les lieux à cause des portes qui avaient été condamnées.

Cette tragédie a été le point de départ des premières réglementations sur la prévention des incendies dans les ERP et notamment la résistance au feu des matériaux de construction et le nombre et le dimensionnement des issues de secours.

La série

C’est Alexandre Laurent qui a réalisé la série de 8 épisodes de 52 minutes. Le scénario met en scène trois femmes dont le destin a basculé lors de cet incendie.