Publicité

Explosion à l'usine Lubrizol (Photo G.C.)

Incendie de Lubrizol, déjà le 3e incident en six ans pour l’usine

Un incendie a touché l’usine de Lubrizol, située à Rouen (Seine-Maritime), dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 septembre 2019. Aucune conclusion n’est encore tirée sur la cause de cet événement. Ce n’est pourtant pas la première fois que le site est en proie à un incident. Retour sur les deux précédents cas.

21 janvier 2013 : du mercaptan s’échappe de Lubrizol

Il n’y a pas de bon horaire pour un accident industriel… Avant que l’incendie frappe le site de Lubrizol (classé Seveso seuil haut) dans la nuit du 25 au 26 septembre 2019 sur les coups de 2h48 du matin, c’est aux alentours de 8h00 du matin le lundi 21 janvier 2013 que le premier incident majeur de la décennie a touché l’usine de Rouen.

Pas de flamme ce coup-ci, mais une insoutenable odeur de gaz touche dans un premier temps la région rouennaise. Le gaz en question, le mercaptan, s’est en effet échappé d’une des cuves de l’usine Lubrizol en raison d’une fuite.

Publicité

Ce gaz est déclaré « non toxique » par les autorités… Ce qui n’empêche pas à l’époque plusieurs individus de ressentir des maux de tête ou encore des nausées et autres vomissements passagers.

L’incident est officiellement annoncé comme maîtrisé le 6 février 2013. Soit deux semaines plus tard. Entre temps, les habitants de régions alentours ont eu la possibilité de « goûter » l’insoutenable odeur du mercaptan. Celle-ci s’est notamment faite sentir jusqu’en région parisienne… et même dans le sud de l’Angleterre.

Cette fuite vaudra à Lubrizol France une amende de 4 000 euros, infligée par le tribunal de police de Rouen « pour négligence », le 4 avril 2014… La faute à « une série d’insuffisances dans la maîtrise des risques de la part de la société » selon le verdict des magistrats, repris par France Info.

Dans un article, Face au Risque reviendra par ailleurs plus en détails sur les opérations délicates qui ont permis de mettre fin à cet incident.

Quelques années plus tard, le Barpi fera par ailleurs un récapitulatif de cette affaire en proposant un film gratuit intitulé « De l’incendie à la crise médiatique ».


29 septembre 2015 : quand Lubrizol met de l’huile…

Du gaz au liquide il n’y a qu’un pas… Après la fuite de mercaptan du lundi 21 janvier 2013, c’est cette fois-ci un déversement d’huile qui implique le site de Lubrizol le mardi 29 septembre 2015.

Au total, plus de 2 000 litres d’huile minérale se déversent dans le réseau d’évacuation des eaux de pluie sur la zone portuaire. Afin d’éviter que la Seine ne soit touchée par cette huile minérale, un barrage flottant sur 30 m2 est installé. Des moyens de pompage et d’absorption sont également utilisés pour récupérer la substance.

Une fois de plus, le produit échappé ne sera pas considéré comme étant dangereux pour l’environnement par les autorités.

Eitel Mabouong

Eitel Mabouong

Journaliste

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET