Publicité

Paris : explosion de gaz rue de Trévise, un cas loin d’être isolé en France (photo M. Lefevre Brigade des sapeurs pompiers de Paris)

Paris : explosion de gaz rue de Trévise, un cas loin d’être isolé en France

Deux jours après l’explosion de gaz qui a provoqué la mort de quatre personnes rue de Trévise, située dans le IXe arrondissement de Paris, les interrogations ne cessent de se succéder. Que s’est-il précisément passé cette matinée
du 12 janvier 2019 ? Cet incident était-il véritablement prévisible, et donc potentiellement évitable ?
Qui doit en porter la responsabilité ?

En attendant que ces interrogations trouvent une réponse, au terme d’une enquête qui n’en est pour l’heure qu’à ses balbutiements, voici un récapitulatif des dernières explosions majeures liées au gaz ces dernières années en France. Force est de constater que le spectaculaire incident de ce week-end rue de Trévise est loin d’être un cas isolé. Les cas précédents rappellent d’ailleurs qu’il n’est pas rare que des erreurs humaines soient à la base de ces incidents liés au gaz.

Explosion de gaz rue de Bérite (avril 2016 – Paris 6e) : 17 blessés

Avant l’explosion de gaz de samedi dans le IXe arrondissement de Paris, c’est un bâtiment de la rue de Bérite (VIe arrondissement de la capitale) qui avait été dévasté par un incendie en 2016. Si l’affaire n’a toujours pas été jugée, les premiers éléments de l’enquête avaient conclu à une erreur domestique. Une gazinière aurait été à l’origine de cette explosion.

Le bilan se voulait tout de même beaucoup plus clément en comparaison de celui du samedi 12 janvier 2019 : 17 blessés mais aucune victime à déplorer. Bien loin des quatre morts de la rue de Trévise.

Explosion rue Peyssonnel …

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

> voir nos formules

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

> s’inscrire librement

IDENTIFIEZ
VOUS !

> se connecter

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2019-01-22T15:02:20+00:0015/01/2019|Mots-clés : , , , |