Publicité

Les entreprises françaises appelées à renforcer leur sécurité Baltimore County Government via Flickr licence CC

Les entreprises françaises appelées
à renforcer leur sécurité

Mardi 18 décembre 2018, le Club des directeurs de sécurité et de sûreté des entreprises (CDSE) a réuni près de 700 professionnels français et européens de la sécurité et de la sûreté  au siège de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L’occasion de faire un point sur la profession et ses rapports, de plus en plus étroits, avec les pouvoirs publics.

Pour la deuxième année consécutive, un ministre de l’Intérieur était présent. Preuve de l’importance à la fois du secteur et du rendez-vous. Créé il y a plus de 30 ans, le CDSE (Club des directeurs de la sécurité et de la sûreté) rassemble près de 110 entreprises et institutions publiques françaises et européennes. Elles y sont représentées par leur directeur sécurité et/ou sûreté.

La crise des Gilets jaunes

Dans son allocution d’ouverture, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a salué la nouvelle dynamique de l’écosystème de la sécurité en soulignant que l’État comme les entreprises font face aux mêmes menaces et enjeux. En pleine crise des Gilets jaunes, alors que le terrorisme, après une période d’accalmie relative, a de nouveau frappé au marché de noël de Strasbourg et que la grogne monte dans les rangs des policiers (le soir-même le ministre négociait une prime exceptionnelle de 300 € pour les policiers mobilisés lors des manifestations des Gilets jaunes), on comprend que les intérêts avec le privé sont multiples.

Bien évidemment, il y a le renfort et l’assistance que le ministère peut espérer obtenir de la part des agents, dont…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

> voir nos formules

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

> s’inscrire librement

IDENTIFIEZ
VOUS !

> se connecter

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2019-01-03T09:40:52+00:0021/12/2018|Mots-clés : , , , |