Publicité
Incendie de l'entreprise STC à Joué-sur-Erdre. Crédit : Sdis44.

Incendie d’une usine de caoutchouc à Joué-sur-Erdre

 Un incendie s’est déclaré le 2 février 2022 dans l’entreprise STC à Joué-sur-Erdre (Loire-Atlantique) qui fabrique des articles en caoutchouc. L’énorme panache de fumée a fait craindre un risque chimique.

Le 2 février 2022, un incendie s’est déclaré dans l’entreprise STC à Joué-sur-Erdre (Loire-Atlantique), spécialisée dans la fabrication d’articles en caoutchouc. Les pompiers ont été appelés juste avant 8h. À leur arrivée, un quart d’heure après, le personnel présent dans l’entreprise avait évacué.

La propagation de l’incendie

Le feu est parti d’une armoire hydraulique dans la partie atelier, sans doute à la suite d’un court-circuit, estime le gérant de l’entreprise. Par écoulement d’huile enflammée, il s’est ensuite propagé au bardage du bâtiment de 2 500 m2. Puis à des stockages de matières plastiques et de palettes en bois, entreposés à l’extérieur sur 1 000 m².

Problème d’alimentation en eau

Si le foyer initial a été éteint sans grandes difficultés, un problème d’alimentation en eau a retardé la maîtrise de l’incendie des stockages extérieurs. Celui-ci a été résolu vers 11h30.

Risque chimique

Un énorme panache de fumée s’élevait au-dessus de l’usine qui recycle des bouchons pharmaceutiques, des pneus de poids-lourds et des matelas en latex. Autant dire que le risque chimique était immédiatement envisagé.

Le groupe NRBCe (Nucléaire, Radiologique, Biologique, Chimique, Explosif) des pompiers a procédé à des relevés de toxicité qui se sont révélés négatifs.

Par ailleurs, la préfecture a demandé à la Dreal d’effectuer sur place les premières constatations et d’analyser la nature des fumées. Elle a également saisi…

Ce contenu est accessible sur abonnement.