Publicité
Incendie au laboratoire Gravier à Lussan- Crédit : Sdis30

Feu instructif. Une odeur de brûlé au laboratoire Gravier

Dans la nuit du 17 au 18 octobre 2021, un incendie éclate au sein de l’entreprise Gravier, implantée dans le Gard, spécialisée dans les produits cosmétiques bio. La conception de cette usine récente va permettre de préserver le cœur de l’entreprise, facilitant la reprise de l’activité commerciale. Et ce, malgré la destruction totale de la zone production et du stockage qui occupent 2 400 m2.

Un entrepôt totalement embrasé à l’arrivée des pompiers

La centrale de télésurveillance GIP est alertée à 1 h 43 le lundi 18 octobre 2021 par le déclenchement d’un détecteur de fumée au laboratoire Gravier de Lussan (Gard). Une équipe est envoyée pour une levée de doute. Et les sapeurs-pompiers sont alertés à 2 h 06.

Le premier engin qui se présente est face à un entrepôt totalement embrasé. Le massif forestier voisin paraît menacé. Le portail de l’entreprise est verrouillé.

Près du bâtiment, une voiture électrique en charge est en feu. Tandis que, plus loin, un empilement de conteneurs souples, jouxtant l’usine et contenant des déchets liquides indéterminés, brûle partiellement.

La première mesure vise à protéger le bloc bureaux, isolé du brasier par un mur coupe-feu. Le rayonnement est puissant dans le patio ouvrant sur les bureaux. Les doubles vitrages se fendent, les tôles de bardage rougissent et ploient. C’est là que la première lance est établie.

À 2 h 42 : « Feu d’usine cosmétique avec produits chimiques. Quelques explosions se produisent… »

L’échelle qui vient d’arriver se développe au-dessus des bureaux. Une seconde lance y est établie afin, en plongeant, d’atténuer la puissance du rayonnement qui inonde les bureaux.

Incendie au laboratoire Gravier à Lussan- Crédit : René Dosne-Face au Risque

Ce contenu est accessible sur abonnement.