Publicité
Abbco tower fire

Tour Abbco à Dubaï : l’incendie se propage par la façade

Le 5 mai 2020, un incendie s’est déclaré dans la tour Abbco située à Dubaï. Les flammes se sont rapidement propagées par le revêtement extérieur, selon un scénario tristement connu. On ne déplore heureusement aucune victime.

Le 5 mai 2020, vers 21 heures, un feu d’origine inconnue s’est déclenché dans la tour Abbco. Situé dans le quartier Sharjah de la ville de Dubaï, l’édifice de 49 étages abrite des logements résidentiels et des parkings en partie basse. L’évacuation a été déclenchée rapidement, y compris dans les immeubles voisins. L’incendie a été maîtrisé au bout de deux heures par les forces de secours. Une douzaine de blessés légers est à déplorer, dont cinq ont été transportés à l’hôpital pour cause d’inhalation de fumées.

Un habitant a filmé des images et les a postées sur les réseaux sociaux.

Dubaï, ville de tous les records

Connaissant une frénésie de construction depuis les années 2000, Dubaï est un concentré de démesure architecturale. La cité abrite en effet le plus haut gratte-ciel du monde, la tour Burj Khalifa avec ses 828 mètres. Elle compte aussi le plus d’immeubles de grande hauteur, dont 64 édifices dépassant les 200 mètres de haut.

Le projet The Dubaï Creek Tower Creek, débuté en 2016, vise à construire un bâtiment de plus d’un kilomètre de haut. Ce dernier devait être livré pour la grande exposition mondiale de 2020, mais gageons qu’il ne sera prêt qu’en 2021.

En matière d’incendie d’immeubles de grande hauteur, Dubaï n’est pas loin de cumuler également tous les records. Durant les cinq dernières années, la ville en a dénombré au moins un par an, dont notamment ceux ayant affecté les tours The Torch (86 étages, 21 février 2015) et The Address (302 mètres, 31 décembre 2015). Heureusement, sans grosses conséquences en termes de bilan humain.

Un scénario d’incendie connu

Comme nous l’avons décrit récemment dans le dossier de Face au Risque consacré aux incendies de façade, les gratte-ciels construits à Dubaï partagent une vulnérabilité identique à la tristement célèbre tour Grenfell. À savoir un revêtement extérieur constitué d’un bardage combustible, qui permet aux flammes de se propager aux autres étages. En fondant, le revêtement produit aussi des débris enflammés qui, en retombant, propagent le feu aux étages inférieurs.

Les autorités de Dubaï ont d’ailleurs interdit depuis 2017 les revêtements extérieurs combustibles, avec une âme en polyéthylène.

Dans un prochain numéro de Face au Risque (564 – juillet-août 2020), nous reviendrons en profondeur et en détails sur l’incendie de la tour Abbco de Dubaï dans notre rubrique « Feu Instructif ».