Publicité

Sécurité routière virage. (Photo d'illustration Matthias Delay_Flickr CC).

Sécurité routière : mauvais débuts
pour 2020

Publié récemment, le baromètre de l’ONISR révèle un bilan négatif pour janvier 2020. Mortalité, blessés et accidents corporels, tous les indicateurs du risque routier sont à la hausse.

En janvier 2020, voici les chiffres des accidents de la route pour la France métropolitaine :

  • 260 personnes décédées, soit 23 personnes tuées en plus par rapport à janvier 2019 (+ 9,7 %)
  • 5 628 personnes blessées, contre 4 754 en janvier 2019, soit 874 personnes de plus (+ 18,4 %)
  • 4 422 accidents corporels, au lieu de 3 812 en janvier 2019, soit 610 accidents corporels de plus (+ 16 %)
Barometre Onisr janvier 2020

Selon le baromètre publié le 19 février dernier, la hausse de la mortalité concerne essentiellement les jeunes de 18-24 ans (la mortalité des seniors reste globalement stable).

Par catégories d’usagers de la route, c’est la mortalité des cyclomotoristes, des cyclistes et des automobilistes qui augmente (celle des motos est stable, celle des piétons baisse).

Ces chiffres viennent contrecarrer la tendance à la baisse de l’accidentologie globalement constatée sur l’année 2019.

A noter que la mortalité routière est en baisse en Outre-Mer (16 tués, soit 4 décès de moins qu’en janvier 2019)

Risque routier : la première cause de mortalité au travail

Ces mauvais chiffres apparaissent en même temps que la publication de « L’essentiel du risque routier professionnel ». Un document sous forme de chiffres-clés (basés sur les données de 2017) visant à sensibiliser l’ensemble des acteurs au risque routier, qui comprend les accidents de trajets et les accidents de missions professionnelles.