Publicité

Semaine de la santé auditive au travail. Photo McCarony/Fotolia.com

Le bruit au travail

L’association JNA organise du 14 au 18 octobre 2019
la 4e édition de la Semaine de la santé auditive au travail.
Cette année, l’accent est mis sur la communication au travail
et entre les individus. Sébastien Leroy, porte-parole
de l’association, nous en dit plus.

Sébastien Leroy, porte-parole de l'association JNA

Vous avez choisi pour thème les enjeux de la communication et l’impact du bruit sur les relations sociales au sein de l’entreprise. Pourquoi ?

Sébastien Leroy. Avec l’alerte et la perception des émotions, la communication est l’une des trois fonctions clés de l’audition. Or, la qualité de la compréhension de la parole dépend de la bonne fluidité des transmissions des informations sonores au cerveau. Ce sont les cellules des oreilles qui jouent ce rôle. On sait que l’oreille fatigue naturellement au cours de la journée à cause des expositions sonores. On a démontré, dès les années 1970, une perte d’intelligibilité de la parole à partir de 60 dB de niveau sonore ambiant.

On met alors le cerveau en difficulté, il lui faut plus de temps et d’énergie pour décoder. C’est ce mécanisme qui est source de fatigue, de stress, d’irritabilité, et qui touche par conséquent les risques cardiovasculaires, la qualité du sommeil, le système endocrinien, les comportements compulsifs liés à la nutrition ou aux addictions… Tout cela fait partie des éléments d’analyse des risques psychosociaux.

Les salariés et les entreprises en ont-ils conscience ?

S. L. Ni la population, ni les entreprises n’en ont conscience. Les actions du bruit sur l’être humain restent encore méconnues et font partie des « insignifiants » (sans importance) tant culturellement le bruit fait partie de la vie, voire participe à un sentiment de…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

> voir nos formules

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

> s’inscrire librement

IDENTIFIEZ
VOUS !

> se connecter

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32