Publicité
Signature du nouveau partenariat entre Élancourt et Genetec (photo Face au Risque).

Élancourt pionnière d’une smart city à la française à l’aube de Paris 2024

La ville d’Élancourt a officialisé son partenariat avec le groupe canadien Genetec le vendredi 20 septembre 2019. Cet accord n’est pas le premier entre la multinationale et la ville. Celui-ci se veut toutefois stratégique dans l’optique des Jeux olympiques de Paris 2024.

Il n’y a pas que l’Etat qui tirera profit des retombées politico-économiques des Jeux olympiques de Paris 2024. Les collectivités locales qui accueilleront cet événement ne sont en effet pas en reste. Preuve avec le cas de la ville d’Elancourt, qui entend franchir un cap en matière de sécurité urbaine grâce aux Jeux. La ville accueillera notamment quatre épreuves de cette olympiade.

Sous l’impulsion de Jean-Michel Fourgous, maire la ville et président de l’agglomération de Saint-Quentin-en- Yvelines (SQY), Élancourt a ainsi décidé d’élargir son partenariat avec Genetec en matière de sécurité numérique et de vidéosurveillance.

« Tous les secteurs vont être touchés par le numérique. Le numérique n’est pas seulement une évolution… C’est une rupture », a ainsi lâché l’élu (au centre sur la photo) au moment de la signature du contrat, qui fait de la firme canadienne l’équipementier officiel du futur centre de surveillance urbain (CSU) de l’agglomération de SQY.

Dans les faits, ce sont d’ores et déjà plus de 100 caméras de vidéosurveillance qui sont installées de manière stratégique à travers la ville… Essentiellement dans les zones repérées pour leur sensibilité face aux risques de malveillance ou criminalité. Mais également dans l’ensemble de l’hyper centre de la ville.

Dans la lignée des J.O. 2024, ce sont près…

Ce contenu est accessible sur abonnement.

OFFRE
DÉCOUVERTE !

> J’en profite !