Publicité

Bayer-Monsanto-Crédit:Conan/Flickr/Cc

Les actus du lundi 13 mai 2019 : excuses de Bayer, enquête Monsanto, Bénin sur liste rouge,
blessé grave dans un incendie et pompiers bloqués par des jeunes

Monsanto est de nouveau au centre de la revue de presse ce lundi 13 mai 2019. Le groupe Bayer, détenteur de Monsanto, qui s’exprime sur l’affaire…
Le Bénin désormais sur la liste rouge du Quai d’Orsay… Un blessé grave dans un incendie à Amiens… Et des pompiers bloqués par des jeunes près de Lyon.

Excuses publiques de Bayer, détenteur de Monsanto

Trois jours après les révélations de France 2 et du quotidien Le Monde sur le fichage de personnalités, le groupe Bayer – qui a racheté Monsanto en 2016 pour 63 milliards de dollars – a présenté ses excuses le dimanche 12 mai par le biais d’un communiqué publié sur son site internet.

« Après une première analyse, nous comprenons qu’un tel projet ait suscité des inquiétudes et des critiques. Ce n’est pas la manière avec laquelle Bayer chercherait à dialoguer avec les différents groupes d’intérêt et la société et nous présentons en conséquence nos excuses », a confié Bayer via ce communiqué (en anglais et traduit par Franceinfo).

Le groupe, qui rappelle « ne tolère pas les comportements contraires à l’éthique », a en outre précisé qu’il allait faire appel à un cabinet juridique externe afin « d’enquêter et d’évaluer les allégations ».

Enquête ouverte suite au fichage de Monsanto

Franceinfo annonce par ailleurs que le parquet de Paris « a ouvert une enquête préliminaire ». Trois délits sont avancés :

  • « Collecte de données personnelles par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite »,
  • « Enregistrement de données à caractère personnel sensible sans l’accord de l’intéressé et transfert illicite de données à caractère personnel »,
  • Et « traitement automatisé de données personnelles sans déclaration préalable à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) ».

Le Bénin placés sur « liste rouge » par le Quai d’Orsay

La zone dans laquelle les deux ex-otages français ont été enlevés pendant leur séjour touristique au Bénin est désormais « déconseillée aux voyageurs » par le ministère des Affaires étrangères, relaie Franceinfo ces dernières heures.

Pour rappel, la libération de quatre otages – dont deux Français – a coûté la vie à deux soldats français en fin de semaine dernière. Sur le continent africain, ces deux pays rejoignent notamment le Burkina Faso, le Soudan du sud, la Somalie, le Mali ou encore le Niger.

Plus globalement da