Eure-et-Loir (photo Daniel Jolivet - Flickr)

Eure-et-Loir : déversement de produits chimiques dans une rivière

Il y a dix-sept ans jour pour jour, le département d’Eure-et-Loir était frappé par une catastrophe industrielle. Une fuite dans l’usine chimique d’Ambroise avait en effet eu des conséquences dramatiques dans l’environnement local. En particulier pour les cours d’eau situés à proximité de l’usine.

C’est arrivé le 1er avril 2002 : une fuite dans l’usine chimique d’Amboise (Eure-et-Loir) provoque la panique chez les responsables des Eaux et Forêts. En effet, le déversement accidentel de composés médicaux a échoué dans la Loire malgré les rétentions mises en place.

Des mesures de précaution prises en Eure-et-Loir

Du côté des Autorités, on craint un épisode de surpopulation piscicole. Les composés déversés contiennent notamment du citrate de sildénafil… Le nom scientifique du Viagra.

Il est alors conseillé à la population de ne pas se baigner dans la Loire et, dans tous les cas, d’éviter de boire la tasse.

À nos lecteurs : cet article traite exclusivement d’ichtyologie.

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET

Par |2019-04-01T17:57:28+00:0001/04/2019|Mots-clés : |