Publicité

Araani certifié par le CNPP pour son détecteur de fumée vidéo (photo - Araani)

Araani certifié par CNPP pour son détecteur de fumée vidéo

Araani a vu son détecteur de fumée par analyse vidéo recevoir la certification CNPP Certified le mardi 12 mars 2019. Il s’agit du premier produit du genre à recevoir une certification officielle sur le marché de la sécurité incendie.

Quatre ans après le lancement de son algorithme SmokeCatcher, Araani a vu son produit recevoir la certification CNPP Certified. L’entreprise belge devient ainsi la première sur le marché de l’incendie à proposer un détecteur de fumée par vidéo certifié.

La remise officielle de cette certification se tenait du côté de la Résidence de l’Ambassadeur de Belgique, dans le VIIIe arrondissement de Paris. Plusieurs intervenants ont ainsi pris la parole afin de détailler les innovations apportées par ce détecteur de fumée vidéo. Regional technical manager chez AGCS (Allianz Global Corporate and Specialty), Nicolas Lochet était notamment invité à s’exprimer sur le sujet. Ce dernier voit ainsi, avec ce système par vidéo, l’occasion de parfaire encore davantage la sécurité incendie.

« La technologie de détection d’incendie par image vidéo semble assez prometteuse. Y compris la détection de fumée par analyse d’image. La détection traditionnelle est bien encadrée par la réglementation et les produits déployés sont bien connus. Elle est opérante dans la très grande majorité des cas. Disons entre 95% et 98%.

Hors, pour les 2% restants, par exemple les stockages extérieurs, les environnements pollués ou les immeubles de grande hauteur, la détection traditionnelle n’est pas efficace. Et les solutions de détection d’incendie par analyse d’image, comme SmokeCatcher, sont à considérer », confie l’intéressé.

CNPP Certified, une certification majeure aux yeux des assureurs

Pourtant émergent, ce marché ne manque déjà pas de produits défaillants. De fait, la certification devient un enjeu prioritaire pour les concepteurs dans la quête de crédibilité. « C’est un marché de niche et les prescripteurs comme les exploitants devront être rassurés sur la conception et l’installation de ces systèmes. La certification CNPP Certified donne du crédit aux yeux des assureurs. Ce n’est pas une certification lambda », ajoute en ce sens Nicolas Lochet.

Si cette certification CNPP est perçue comme une garantie, c’est notamment en raison des essais poussés que doivent satisfaire les produits. Tests de luminosité, tests optiques, climatiques (froid, chaleur, humidité), portée de la caméra, superficie de la zone de couverture, résistance aux chocs, sensibilité de détection (pour éviter les fausses alarmes)… Les critères à remplir ne manquent pas pour obtenir la spécification technique TS LPMES – DEC.18.005.

Malgré cette certification, les représentants du groupe Arrani ont tenu à apporter une précision majeure sur l’utilisation de leur produit.

« SmokeCatcher est un détecteur de fumée par analyse vidéo servant à la sécurité incendie… Et non à la malveillance. La caméra peut servir pour une levée de doutes, mais elle n’est pas une caméra de vidéosurveillance », ont ainsi précisé Maggy Baetens (fondatrice et CTO Arrani), Nicolas Sochard (représentant de Araani France) et Pieter Claerhout (CEO Araani).

« Si les différents acteurs ne tombent pas dans ces pièges, ces solutions s’imposeront d’elles-mêmes au cours des prochaines années », appuie Nicolas Lochet.

Le détecteur de fumée vidéo SmokeCatcher en complément pour la sécurité incendie

Sur le plan de la sécurité incendie, le Commandant Didier Rémy – de la Fédération national des sapeurs-pompiers de France – a pour sa part émis le souhait de voir le système vidéo s’ajouter aux équipements de prévention incendie déjà existants. Cela dans le but de gagner du temps dans la détection incendie.

« Le plus important, c’est le délai de détection. Plus la détection est précoce, moins le sinistre est important. On ne peut pas remplacer les systèmes de détection de fumée. La vidéo, comme évolution technologique, doit venir en complément », a-t-il ainsi précisé.

Chef de service développement au CNPP, Ronan Jezequel voit lui aussi ce détecteur de fumée vidéo comme une opportunité de complément dans la lutte anti-incendie. Des opportunités côté matériel, concernant une réflexion à mener pour une association avec des SMSI… Mais également côté services, par le biais de travaux d’encadrement des installations. Ces voies de développement pourraient s’ouvrir à moyen terme selon l’intéressé.

En attendant, c’est du côté de la Belgique que se passera la prochaine étape pour Araani et son détecteur de fumée SmokeCatcher Certified. L’entreprise belge est en effet dans l’attente de la certification ANPI (selon les spécifications techniques ISO TS7240-29:2017).

Eitel Mabouong

Eitel Mabouong

Journaliste

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET

Par |2019-04-16T17:34:49+00:0018/03/2019|Mots-clés : , |