Publicité
La Suède expérimente des sprinkleurs adaptables aux poids lourds dans les tunnels (Photo Wikimedia Commons)

La Suède expérimente des sprinkleurs
pour tunnels adaptables
aux poids lourds

Présents dans les ERP, les sprinkleurs ont tendance à être installés dans les tunnels destinés aux véhicules légers. La Suède entend rapidement proposer ce type de dispositif de lutte contre les incendies aux poids lourds. Le but étant de permettre à ces véhicules de circuler dans des tunnels équipés de sprinkleurs.

Poids lourds et sprinkleurs automatiques se retrouveront-ils prochainement dans des tunnels en Europe ? C’est en tout cas le pari que tente la Suède ces derniers mois. Le magazine Brandposten confie ainsi, dans sa dernière édition, que le RISE Fire Research a débuté des expérimentations en ce sens au mois de novembre 2018.

Cette équipe souhaite introduire des sprinkleurs automatiques à l’intérieur du Muskö Tunnel dans un avenir proche. Long de trois kilomètres, large de huit mètres et possédant une hauteur de cinq mètres, ce tunnel atteint la barre des 65 mètres en-dessous du niveau de la mer à son point le plus bas.

L’analyse complète sur les sprinkleurs encore attendue

D’après les premières conclusions des équipes de recherches, il semble possible « d’optimiser le design d’un système sprinkleur pour le Muskö Tunnel ». Si cela venait à se confirmer, ces futurs sprinkleurs pourraient alors s’avérer efficaces aussi bien sur l’incendie d’un véhicule léger que sur celui d’un poids lourd dans un tunnel.

Un doute reste néanmoins à lever. Faute d’avoir pu réaliser ces recherches dans le tunnel en question, les ingénieurs du RISE Fire Research ont été contraints d’effectuer ces tests à l’échelle 1 / 3. Le tout en tenant compte des caractéristiques particulières du modèle d’origine : flux d’air, vitesse de l’air, température ambiante ou encore variation de la température en cas d’incendie.

Un autre bémol concerne la visibilité dans le tunnel après le déclenchement des sprinkleurs. Si ces derniers permettent de « réduire le niveau de gaz toxiques », ils ont également tendance à « empirer les conditions de visibilités ». L’analyse complète du RISE devrait très prochainement être présentée selon l’article de Brandposten.

Les autres cas dans le monde

En attendant que cette analyse soit rendue publique, la tendance générale veut que les sprinkleurs dans les tunnels ne soient compatibles qu’avec l’accueil de véhicules légers. Des États-Unis au Japon, c’est cette règle qui prévaut.

Exemple avec le tout nouveau Highway 99 Tunnel de Seattle (ou « SR’99 Tunnel »). Ouvert le 4 février 2019, ce tunnel dernier cri en termes de prévention incendie n’accueille que des véhicules légers. L’accès aux poids lourds reste ainsi interdit. Il en est de même concernant les véhicules transportant des matières ou des marchandises dangereuses.

La vidéo ci-dessus montre les essais de sprinkleurs dans le SR’99 Tunnel de Seattle avant son ouverture.

À l’autre bout du monde, la règle se veut identique. La Marina Coastal Expressway (MCE) de Singapour, inaugurée le 29 décembre 2013, suit à la lettre cette procédure. Comme l’annonce le règlement : l’accès est interdit « aux véhicules de plus de 4 mètres 50 de hauteur », de plus de « 3 mètres de largeur » ou de plus de « 13 mètres de longs ». Autrement dit… aux poids lourds. Sur la vidéo ci-dessous, il est possible de voir le déclenchement de sprinkleurs dans la MCE.

Quelques cas en France

La France n’échappe pas à ce principe de précaution. Remis en circulation sur l’ensemble de son tracé le 9 janvier 2011, le Duplex A86 (long de dix kilomètres) est lui aussi équipé de sprinkleurs pour lutter contre les incendies. Mais une fois encore, son accès n’a pas été conçu pour les poids lourds.

Du côté de Marseille, la politique en matière de sécurité incendie dans les tunnels ne diffère pas. Un des derniers exemples en date reste le Tunnel Prado Sud, inauguré le 15 novembre 20