Publicité

handicap travail

Le handicap au travail

Les idées reçues ont la vie dure. Le handicap en entreprise est encore très méconnu. Parmi les clichés véhiculés : une personne en situation de handicap se déplace en fauteuil roulant, sera absente une bonne partie de l’année ou n’est pas compétente pour réaliser ses tâches professionnelles… « La loi du 11 février 2005 sur le handicap a permis d’ouvrir le champ des situations de handicap », explique Marie-José Imbert, consultante chez Pidiem, cabinet de conseil RH spécialisé dans le handicap. Les handicaps moteur, visuel et auditif ne sont que la partie émergée de l’iceberg. 31 % de la population est concernée, dont seulement 0,6 % de personnes en fauteuil roulant. Sont inclus également dans le handicap, les pathologies invisibles : douleurs dorsales (25 % de la population), troubles cardio-vasculaires et hypertension (16 %), maladies chroniques évolutives (20 %), affections respiratoires et allergies (30 %), diabète, migraines. En somme, toutes pathologies
qui gênent ou empêchent un salarié de réaliser pleinement son travail au même titre qu’une personne valide, sans oublier les handicaps mentaux et cognitifs.

Faire reconnaître son handicap

Les entreprises de plus de 20 salariés sont tenues d’employer à temps plein ou à temps partiel des travailleurs handicapés, directement ou en sous-traitance, dans une proportion de 6 % de l’effectif total. C’est ce qu’on appelle l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH). À défaut, elles doivent verser une contribution à l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées).

handicap fauteuil emploi

Pour faire reconnaître son handicap, de nombreuses démarches existent dont la reconnaissance de la qualité du travailleur handicapé (RQTH). Il s’agit d’une démarche personnelle et individuelle qui concerne une personne en capacité de travailler mais…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

IDENTIFIEZ
VOUS !

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2018-11-23T19:24:45+00:0019/07/2018|Mots-clés : , |