Malveillance ordinaire dans les installations industrielles

Date de publication : 01/02/2016  |  Auteur : Pauline Arama Bureau d’analyse des risques et pollutions industriels Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

Photo DR
Photo DR
En raison des biens et produits qu’ils manipulent ou des nuisances qu’ils génèrent, les sites industriels ont toujours été des cibles de choix pour les personnes mal intentionnées. Globalement, pas moins de 4 % des accidents survenus dans des installations industrielles françaises depuis 1992 et enregistrés dans la base de données du Barpi (Aria) sont imputés à un acte malveillant avéré ou supposé. Plus de trois de ces accidents sur quatre (77 %) impliquent un incendie. Outre les cas où la mise à feu volontaire constitue le but premier, les cambriolages se soldent souvent par des incendies lorsque les malfaiteurs cherchent à dissimuler les traces de leur passage. Environ une fois sur deux, il y a pollution de l’environnement. Il s’agit soit de rejets volontaires de matières dangereuses ou polluantes dans le milieu naturel, soit d’émissions de fumées d’incendies. Lorsqu’il y a pollution, les atteintes à l’environnement concernent l’air dans environ 60 % des cas, les eaux superficiell...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°520 - Février 2016 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :