Publicité

JOUE C493 du 27 décembre 2022

Ce texte présente la feuille de route du service européen pour l’action extérieure (SEAE) sur le changement climatique et la défense.

Il prévoit notamment les mesures suivantes :

* il invite le SEAE à veiller, en collaboration avec les services concernés de la Commission, à la mise en œuvre complète des trois axes de travail, à savoir la dimension opérationnelle, le développement des capacités et les partenariats ;
* il invite le vice-président à présenter, d’ici la mi-2023, une évaluation de l’empreinte carbone et de l’impact environnemental de l’action extérieure de l’Union, dans le but de jeter les bases d’une contribution à l’atténuation des effets du changement climatique ;
* il demande la définition d’objectifs volontaires pour réduire l’intensité des émissions de gaz à effet de serre des missions et opérations militaires, ainsi qu’un engagement en faveur de la neutralité climatique d’ici à 2050 ;
* il considère que la sécurité climatique doit être incluse dans la boîte à outils de l’Union de prévention des conflits et de gestion des crises, afin de renforcer la résilience des États fragiles et des populations touchées ;
* il estime que l’empreinte carbone des infrastructures militaires pourrait être optimisée par la recherche d’une meilleure efficacité énergétique grâce à la rénovation et au recours adapté aux énergies renouvelables ;
* il affirme que l’ensemble des capacités et services militaires utilisés par l’Union et ses États membres doivent contribuer à la réalisation des objectifs climatiques de l’Union et s’adapter à des conditions climatiques de plus en plus difficiles.