Publicité

JOUE C20 du 20 janvier 2023

Ce texte établit une série d’actions ciblées au niveau de l’Union européenne et au niveau national pour soutenir et renforcer la résilience des infrastructures critiques, sur une base volontaire, en mettant l’accent sur les infrastructures critiques ayant une dimension transfrontière notable et relevant de secteurs clés identifiés, tels que l’énergie, les infrastructures numériques, les transports et l’espace. Ces actions ciblées concernent le renforcement de la préparation et de la réaction et la coopération internationale.
Il ne porte pas atteinte à la protection des intérêts essentiels relatifs à la sécurité nationale, à la sécurité publique ou à la défense des États membres.
Concernant le renforcement de la préparation, il invite notamment les Etats membres à :
* envisager une approche « tous risques » lorsqu’ils mettent à jour leur évaluation des risques ou leurs analyses équivalentes existantes, au regard du caractère évolutif des menaces pesant actuellement sur leurs infrastructures critiques, notamment dans les secteurs clés identifiés ;
* encourager les opérateurs des infrastructures critiques, au moins dans le secteur de l’énergie, à effectuer des tests de résistance, selon des principes définis d’un commun accord au niveau de l’Union ;
* profiter des services de préparation en matière de cybersécurité offerts par le programme de soutien à court terme que la Commission met en œuvre avec l’agence de l’Union européenne pour la cybersécurité, par exemple des tests de pénétration destinés à détecter les vulnérabilités.
Concernant le renforcement de la réaction, le texte invite les Etats membres, en particulier, à accorder une attention particulière à la communication stratégique proactive au niveau national dans le cadre de la lutte contre les menaces et campagnes hybrides.
S’agissant de la coopération internationale, le texte encourage notamment les États membres à coopérer avec les pays tiers concernés, lorsque cela est opportun et conformément au droit de l’Union, en matière de résilience des infrastructures critiques ayant une dimension transfrontière notable.