Publicité

JO du 4 avril 2020

Ce texte agrée ​la société Arkemine pour une durée de cinq ans pour l’exécution de fouilles d’archéologie préventive portant sur la période chronologique de l’Antiquité ainsi que sur les sites liés à l’exploitation des ressources minérales et à leur transformation pour les périodes allant des Ages des métaux à l’Epoque moderne sur le territoire national.