Publicité

JO du 22 décembre 2022

Ce texte est pris en application des dispositions du code des transports (articles L. 1632-3, R. 1632-2, R. 1632-11 à R. 1632-16), permettant aux exploitants de services de transport public collectif de personnes et les gestionnaires d’infrastructures ou de gares de voyageurs de recourir à une équipe cynotechnique pour mettre en évidence l’existence d’un risque lié à la présence de matières explosives.

Il définit les conditions de délivrance de la certification technique des équipes cynotechniques intervenant dans les services de transport public de personnes.

Cette certification technique est délivrée par le centre national de certification en cyno-détection des explosifs (CYNODEX) à l’issue d’une évaluation de l’équipe cynotechnique comportant :

* une épreuve écrite portant sur les connaissances générales en matière de cynotechnie, d’activité cynotechnique de recherche des explosifs et des risques explosifs ;
* une épreuve de vérification de la mémorisation olfactive par le chien de la liste des matières explosives mentionnées à l’article R. 1632-11 du code des transports ;
* une épreuve portant sur la capacité de l’équipe cynotechnique à rechercher et détecter, sur ou dans un objet délaissé, les matières explosives ;
* une épreuve portant sur la capacité de l’équipe cynotechnique à sécuriser une zone par une action de recherche et de détection des matières explosives.

Le programme, le déroulement et les conditions de réussite aux épreuves de cette certification technique sont précisés en annexe du texte.

Ces dispositions entrent en vigueur le 1er janvier 2023.