Publicité

JO du 10 août 2012

Ce texte autorise le directeur général de la police nationale, le directeur général de la gendarmerie nationale et le directeur général des douanes et des droits indirects à mettre en œuvre un traitement de données à caractère personnel, dénommé « Fichier national des objectifs en matière de stupéfiants (FNOS) » permettant de coordonner l’action des services concourant à la répression du trafic de stupéfiants en répertoriant les personnes faisant l’objet d’investigations judiciaires ou douanières dans ce domaine.

Il précise :
  la nature des données et informations enregistrées ;
  la durée de leur conservation ;
  les personnes qui ont accès à ces données.

Ce texte a été modifié par l’arrêté du 31 janvier 2020 (changement de dénomination d’un organisme).