Publicité

Jean-Christophe Chwat, président de la Fédération française de la sécurité privée (FFSP)

J.C. Chwat (FFSP) : « Constituer l’équipe de France du continuum de la sécurité »

Jean-Christophe Chwat a été élu à la présidence de la Fédération française de la sécurité privée (FFSP) début 2022. Auparavant vice-président de la FFSP et ancien président de GPMSE Fédération, nous l’avons interrogé mi-avril à propos de son prochain mandat, de la réforme du Cnaps et des grandes échéances à venir.

Présentez-nous la FFSP… A vos yeux, quelle est sa raison d’être ?

La FFSP est d’abord une institution qui a répondu sur le plan des organisations patronales à la naissance du Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps). À l’origine, il s’agissait d’avoir une organisation qui représente l’ensemble des professions réglementées par le livre VI du code de la sécurité intérieure.

Nous avons fait du chemin depuis la création et aujourd’hui nous représentons l’ensemble de la filière de la sécurité privée. La FFSP est née de la volonté de valoriser une filière de la sécurité privée souveraine, économiquement forte et résolument engagée vers l’avenir. Elle représente un outil politique formidable auquel je crois puissamment.

Tel est le sens de mon engagement total pour la famille de la sécurité privée que j’ai l’honneur de représenter avec nos adhérents.

Jean-Christophe Chwat, président de la FFSP. DR


« Je mets toute mon énergie à rassembler l’ensemble de notre famille au sein de la FFSP »


Quelques jours après l’annonce de votre élection, le GES et l’UFACS ont montré leur volonté d’adhésion à la FFSP. C’est un signe fort ?

Au lendemain de mon élection…

Ce contenu est accessible sur abonnement.