Publicité
Contrôle du process de production dans une usine de production d'huile végétale. Crédit AdobeStock-littlewolf1989

5 stratégies pour sécuriser son réseau industriel face aux cyberattaques

En novembre dernier, un groupe agro-industriel français a subi une cyberattaque d’ampleur. Le secteur agroalimentaire observe lui-aussi une convergence IT/OT, impliquant que de nombreux réseaux OT doivent désormais être intégrés à des systèmes et réseaux externes. Il est crucial de mettre en place des stratégies de cybersécurité complètes au sein desquelles la supervision jouera un rôle essentiel.

En novembre dernier, le groupe agro-industriel français Avril – connu pour les huiles Lesieur – a subi une cyberattaque d’ampleur. Un fichier corrompu ouvert par erreur a contraint le quatrième groupe agroalimentaire français à fonctionner sans ses outils informatiques durant au moins une semaine. Plusieurs sites de production ont également été fortement perturbés.

Heureusement, comme pour Lactalis en début d’année 2021, le groupe Avril n’évoque pas de chiffrement de données, ce qui peut laisser supposer une intervention rapide dans la chronologie d’attaque.

D’autres groupes alimentaires, ciblés par des cyberattaques n’ont pas eu cette chance, à l’image du groupe Brésilien JBS qui a finalement payé une rançon de 11 millions de dollars.