Publicité
Accident du travail - Sécurité au travail - Crédit : Martine Porez-Face au Risque

Analyse comparée de la sécurité au travail en Europe : la France, championne des accidents de travail mortels

Face aux accidents de travail, la France ne progresse pas, contrairement à ses voisins européens. Cet article aborde successivement quelques chiffres clés sur ce sujet ainsi que des éléments d’analyse sectorielle sur laquelle travailler pour infléchir une telle tendance lourde. Les données utilisées sont celles d’Eurostat et s’appuient sur les cas constatés d’accidents de travail.

Article extrait du n° 573 de Face au Risque : « ERP et Covid-19 : l’impact sur la sécurité – sûreté » (juin 2021).

Eléments méthodologiques

Les statistiques sur la santé et la sécurité au travail sont communiquées à Eurostat par les offices nationaux de statistiques, les organismes de sécurité sociale, les compagnies d’assurances privées (comme en Belgique) et les ministères du Travail des pays membres. Les Pays-Bas font exception puisque c’est le seul pays où les statistiques sont collectées par sondage.

Quelques règles d’homogénéisation ont été adoptées pour permettre l’agrégation des données en provenance de tous les pays et le calcul d’indicateurs européens à des fins de comparaison entre les pays.

Un accident du travail est défini comme un événement de courte durée survenant au cours d’une activité professionnelle et occasionnant un préjudice physique ou psychologique. Les données incluent les accidents mortels et les accidents non mortels ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à trois jours. Un accident est considéré comme mortel lorsque la victime est décédée dans une période d’un an après la date de survenance de l’accident du travail.

Quelques précisions

Les…

Ce contenu est accessible sur abonnement.

OFFRE
DÉCOUVERTE !

> J’en profite !