Publicité
Multisol, site Sotteville-lès-Rouen (Capture Google Street).

Risque industriel. Incident Multisol,
où en est-on 20 jours après ?

Dans la nuit du 31 décembre 2020 au 1er janvier 2021, de fortes odeurs émanent dans la métropole rouennaise. Si la thèse des feux de cheminée a dans un premier temps été avancée, il est en réalité question d’un incident industriel survenu au sein du site Multisol de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime).

Odeurs de pneus brûlés et feux de cheminée 

« 86 signalements pour des odeurs de pneus brûlés ressenties dans tout le centre de la métropole rouennaise»… Ce sont les premières alertes qui sont lancées auprès d’Atmo Normandie (association agréée de surveillance de la qualité de l’air) le 1er janvier 2021 rappelle la ville de Saint-Étienne-du-Rouvray sur son site internet.

La piste de l’incident industriel n’est cependant pas encore de mise. Ce même jour, il est en effet question d’un « épisode de pollution aux particules fines dû aux températures basses, sans vent et à l’utilisation plus intensive des feux de cheminée en ces fêtes de fin d’année », avance l’association, relayée par la ville. La préfecture ira dans le même sens.

Deux inspections effectuées chez Multisol

La Direction régionale de l’environnement (Dreal) est envoyée une première fois à l’usine Multisol de Sotteville-lès-Rouen le mercredi 6 janvier à la suite d’un « signalement anonyme ». Si rien n’est relevé dans un premier temps, un communiqué de la CGT le jour-même – dénonçant « un dysfonctionnement extrêmement grave » chez Multisol – sous-traitant de Lubrizol – entraînera une réaction de la préfecture.

À travers un communiqué le mercredi 6 janvier, la préfecture précise ainsi que :

  • « Aucun incendie de site industriel n’a été signalé au SDIS…

Ce contenu est accessible sur abonnement.

OFFRE
DÉCOUVERTE !

> J’en profite !