Publicité
Covid-19 - Chantiers - BTP - Epidémie - Sûreté - Santé au travail - Crédit Choucashoot-Fotolia

Covid-19. Les chantiers du BTP
contraints à l’arrêt des activités

Depuis le 17 mars 2020, la France est confinée et les chantiers du BTP ont été eux aussi contraints de s’arrêter.
Les organisations professionnelles du bâtiment et l’assureur AGCS livrent des conseils pour prévenir les risques sur les chantiers pendant la pandémie.

Selon la Fédération française du bâtiment (FFB), 93 % des chantiers se sont arrêtés pour cause de confinement.

Guide de sécurité sanitaire

Les organisations professionnelles du bâtiment et des travaux publics (BTP) se sont rapidement mobilisées pour que la reprise des chantiers puisse se faire progressivement dans des conditions sanitaires qui protègent les employeurs et leurs salariés. C’est ainsi que l’OPPBTP a édité début avril 2020 un Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction-Covid-19.

Ce guide a, depuis sa parution, déjà été mis à jour pour prendre en compte l’avis du 8 avril de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) sur l’usage des masques alternatifs en tissu.

Le document liste les mesures spécifiques à suivre pour que les travailleurs du BTP puissent reprendre leur activité dans de bonnes conditions sanitaires. Ces mesures concernent non seulement les personnels travaillant sur les chantiers mais également les personnels administratifs.

Le guide a reçu l’agrément de quatre ministères : Solidarités et Santé, Travail, Transition écologique et solidaire, Ville et Logement.​

Des consignes incontournables

Parmi les très nombreuses consignes incontournables pour autoriser la reprise d’activité, on trouve les suivantes :

  • pouvoir se laver les mains avec l’accès à un point d’eau et du savon ;
  • respecter, en toutes circonstances, une distance d’au moins un mètre entre les personnes ;
  • limiter la coactivité ;
  • porter dans certaines circonstances un masque de protection ;
  • contrôler les accès du chantier ;
  • attribuer des outillages individuels…

Les frais supplémentaires engendrés par ces différentes mesures sont, pour certaines entreprises, et notamment les plus petites, lourds à supporter financièrement.

Covid-19-Chantiers-BTP-Epidémie-Sûreté-Santé-au-travail-Crédit-Rawich-Liwlucksaneey-AdobeStock

Sécuriser les chantiers à l’arrêt

Une autre difficulté se profile également avec ces chantiers à l’arrêt : leur sécurisation.

L’assureur AGCS attire l’attention sur un certain nombre de mesures de prévention des risques à suivre pour éviter les vols, le vandalisme mais aussi les incendies ou les inondations qui peuvent se produire lorsque les sites sont inoccupés.

La première mesure pour sécuriser le chantier est soit d’avoir des agents de sécurité sur le site, soit de recourir à la vidéosurveillance.

Les matériaux et les machines

Ensuite, AGCS pointe le problème des matériaux. Il faut les entreposer dans une zone sécurisée pour éviter les vols mais aussi les protéger des conditions météorologiques (chaleur, pluie, vent…). Ces conditions météo peuvent d’ailleurs aussi provoquer envasement ou effondrement. Il convient d’anticiper les conséquences de tels événements (remblayer les tranchées, réduire les pentes…).

Il est également indispensable de neutraliser les produits dangereux et de retirer du site les matériaux et liquides inflammables.

Les équipements et les machines doivent être protégés des risques d’incendie avec, par exemple, des couvertures résistantes au feu.

Lors du redémarrage

Avant tout, prévoir une inspection avant de redémarrer les travaux. « Il est nécessaire que toutes les disciplines d’ingénierie (structurelle, mécanique, électrique, géotechnique, etc.) inspectent leurs travaux respectifs avant de reprendre la construction afin de confirmer l’intégrité du projet », conseille AGCS.

Pour consulter le Bulletin de Risques complet (en anglais) d’AGCS sur la sécurisation des chantiers de construction lors d’un arrêt des activités, c’est ici.

Martine POREZ

Martine Porez
Journaliste

ARTICLES SUR LE MÊME THÈME

Selon la Fédération française du bâtiment (FFB), 93 % des chantiers se sont arrêtés pour cause de confinement.

Guide de sécurité sanitaire

Les organisations professionnelles du bâtiment et des travaux publics (BTP) se sont rapidement mobilisées pour que la reprise des chantiers puisse se faire progressivement dans des conditions sanitaires qui protègent les employeurs et leurs salariés. C’est ainsi que l’OPPBTP a édité début avril 2020 un Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction-Covid-19.

Ce contenu est accessible sur abonnement.

OFFRE
DÉCOUVERTE !

CHOISISSEZ
VOTRE FORMULE !