Publicité
Anssi-cybersécurité-Crédit-photo : bluebay2014-Fotolia.com

Cybersécurité : les orientations stratégiques de l’Anssi
pour les 10 années à venir

Autorité nationale de référence en matière de défense et de sécurité des systèmes d’information, l’Anssi dévoile ses orientations stratégiques pour les années à venir. Elles sont basées sur la compétence, l’ouverture et l’agilité.

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) a publié en ce début d’année 2020 le manifeste Pour l’Anssi des 10 prochaines années – pour l’écosystème de la cybersécurité. Ce document introduit neuf orientations stratégiques. Elles guideront l’Agence au cours des prochaines années dans son combat pour la cybersécurité.

La compétence

Premier pilier de sa stratégie : consolider sa compétence mais aussi celle des jeunes français en renforçant les enseignements scolaires en matière de cybersécurité, et susciter les vocations dès le plus jeune âge. Dans cet objectif, l’Anssi souhaite développer les trois points suivants :

  • jouer pleinement le rôle d’éclaireur des transformations numériques ;
  • renforcer sans cesse l’efficacité opérationnelle de l’Agence face à des menaces profondément changeantes, notamment face à la recrudescence des menaces de masse ;
  • mettre davantage sa compétence au service de la formation en cybersécurité.

Une volonté d’ouverture

Anssi-Manifeste 2020

L’Anssi souhaite s’ouvrir davantage aux innovations pour faire face aux menaces et aux nouveaux usages. L’Agence assure que cette volonté d’ouverture ne remet pas en question sa capacité à protéger le secret garant de son efficacité opérationnelle.

Les trois actions rattachées à cette décision d’ouverture et développées dans le manifeste sont les suivantes :

  • continuer à développer les synergies opérationnelles avec les partenaires institutionnels nationaux de l’Agence ;
  • accompagner la structuration et la montée en puissance de l’écosystème de cybersécurité ;
  • renforcer l’engagement européen de l’Agence.

« À l’heure où des grandes puissances vont chercher à maîtriser l’espace numérique, la France a les moyens de rester dans le premier cercle des super puissances dans le cyberespace. Pour cela, nous pouvons compter sur le potentiel et la forte mobilisation de l’écosystème cyber français qui fait notre force : parlementaires, partenaires étatiques, industriels, start-up, monde de la recherche… », affirme Guillaume Poupard, directeur général de l’Anssi.

L’agilité

Troisième pilier de