Publicité

Inauguration du parc photovoltaïque en présence des ministres E Borne et S Lecornu. (Photo CA - Face au Risque).

Inauguration du plus grand parc solaire de Normandie

Le parc solaire de Terres Neuves à Saint-Marcel (Eure) a été inauguré par deux ministres le 25 novembre 2019.

Ce lundi 25 novembre 2019, à Saint-Marcel, a eu lieu, l’inauguration du plus grand champ photovoltaïque de Normandie. Cette exploitation photovoltaïque comporte 127 800 panneaux, sur 18 hectares. Fonctionnelle depuis juillet 2019, elle est capable de produire 15MW par an, soit la consommation en électricité de 7000 foyers (hors chauffage).

Les représentants de l’État

Cet événement a été marqué par la présence de deux représentants du Gouvernement, Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales. De nombreux élus de la région étaient également présents.

Naissance du projet

Champ photovoltaïque. (Photo CA - Face au Risque).

Le projet d’installer ces panneaux photovoltaïques sur le site de CNPP, acteur de référence en prévention et maîtrise des risques, est né il y a 10 ans, de la volonté de RES, spécialiste de la production d’énergies renouvelables, d’implanter en Normandie un tel parc solaire. Celui-ci permet d’exploiter des terres inutilisées. Ironie de l’histoire, ce site était anciennement occupé par une raffinerie.

Selon RES, le projet est précautionneux de l’environnement. En effet, en plus d’être démontables, les panneaux pourront être recyclés en fin de vie. Il est prévu que le site accueille ce champs photovoltaïque pour une durée de trente ans.

Élisabeth Borne et Sébastien Lecornu. (Photo CA - Face au Risque).

Transition écologique

Élisabeth Borne a rappelé deux objectifs concernant les énergies renouvelables :

  • la transition écologique doit nous mener à une société neutre en carbone en 2050 ;
  • d’ici 2030, 40% de notre énergie devra être renouvelable.

L’énergie solaire est donc indispensable pour parvenir à cette transition écologique.

Clara Aulard

Clara Aulard
Stagiaire de troisième