Publicité
La France en retard sur l'imprévisibilité et la gestion des risques. (Image d'illustration JLogan wikimedia commons)

La France en retard sur l’imprévisibilité et la gestion des risques

Une fois encore, la France est mise à l’honneur pour son pessimisme. Ce stéréotype à la dent dure est ce coup-ci mis sur le devant de la scène par l’Australie… Plus précisément par l’intermédiaire de l’assureur QBE, à travers une étude – déléguée au cabinet d’études de marché britannique Opinium – sur l’imprévisibilité et les stratégies de gestion des risques.

C’est après une large enquête menée auprès de 1 314 décisionnaires d’entreprises que le constat est tombé : les entreprises françaises sont plus alarmistes que leurs consœurs européennes sur leurs perspectives d’avenir. Mais également en matière d’imprévisibilité.

Selon cette étude Opinium pour QBE, les entreprises françaises ont un besoin urgent d’accompagnement dans la gestion de leurs risques. Cette conclusion est tirée par Renaud de Pressigny, directeur général de QBE France.

Voici quelques chiffres dévoilés par cette enquête européenne, pour laquelle 1 314 décisionnaires d’entreprises issus de 9 pays différents (dont le Canada…) ont accepté de répondre.


Histogramme 1 (basé sur les chiffres dévoilés par « L'étude Opinium pour QBE »).

3 entreprises sur 4 incapables de faire face à l’imprévisibilité

75 %… c’est le taux des décisionnaires européens sondés lors de cette enquête qui estiment que leur entreprise n’est pas prête à faire face à l’imprévisibilité. Une fois n’est pas coutume, cette vague de pessimisme n’est pas exclusive aux acteurs français interrogés.
Seuls 25 % des sondés voient leur entreprise capable d’affronter un imprévu.

Le facteur politique en tête des facteurs les plus préoccupants

Outre l’imprévisibilité, la question est également de savoir ce qui pourrait provoquer cet événement… Autrement dit, de connaître les facteurs d’instabilités. L’étude Opinium liste 5 catégories de « facteurs d’instabilité préoccupants à court terme » aux yeux des sondés.