Publicité

Un partenariat pour anticiper les risques produits (copyright : Jeff Peterson, licence CC)

Un partenariat pour identifier les risques produits grâce à l’IA

Allianz Global Corporate & Speciality va offrir à ses clients un accès à une solution logicielle qui fournit une veille scientifique et réglementaire. Un moyen d’anticiper le risque produit grâce à l’intelligence artificielle.

Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS), l’assureur des risques industriels du groupe Allianz, et Praedicat, startup d’InsurTech implantée à Los Angeles, étendent leur partenariat pour apporter un outil d’analyse unique en son genre aux assurés.

Concrètement, les clients bénéficieront d’un accès à la solution logicielle de Praedicat, ChemMeta, qui fournit une veille scientifique et réglementaire aux industriels. ChemMeta aide les fabricants et les entreprises utilisatrices de produits chimiques à réduire leurs risques de sécurité des produits.

S’appuyant sur les dernières publications scientifiques revues par les pairs et analyses de risques, ChemMeta fournit aux entreprises une information sur mesure sur des milliers de produits chimiques et de matériaux. Il s’agit de les aider à prendre les meilleures décisions dans les fonctions critiques : gestion des produits, R&D, gestion des risques d’entreprise, environnement, hygiène et sécurité, affaires juridiques.

« En proposant un accès à ChemMeta avec notre offre d’assurance de responsabilité civile du fait des produits, nous aidons nos clients à optimiser la sécurité de leurs produits et de leurs processus de fabrication, en trouvant le juste équilibre entre l’innovation et le risque, explique Hartmut Mai, directeur de la souscription chez AGCS. Les clients qui choisiront d’utiliser ChemMeta comprendront mieux quelles substances sont susceptibles d’avoir un impact négatif sur la santé et le bien-être, ou d’entraîner plus tard une action pour non-respect de la réglementation. Ils pourront ainsi mieux se protéger. Cette fois encore, nous enrichissons notre offre de produits avec des services de gestion des risques stratégiques qui permettent d’éviter ou d’atténuer des pertes potentielles. »

Une solution basée sur l’intelligence artificielle

« La science d’aujourd’hui est la réglementation de demain, alors ChemMeta utilise l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour examiner, analyser et synthétiser les données de millions de revues scientifiques à comité de lecture, afin d’identifier les risques produits, explique Robert Reville, directeur général de Praedicat. La détection des signes avant-coureurs par l’exploitation à grande échelle de la littérature technique permet aux entreprises de prendre des décisions proactives concernant les produits. »

Comprendre les risques émergents, liés aux processus de fabrication, est particulièrement important dans les secteurs de la chimie, de la pharmacie et de l’alimentation et des boissons. Plus généralement, c’est utile à toute entreprise qui produit ou utilise des produits chimiques dans sa propre chaîne de valeurs.

Les grandes entreprises des secteurs les plus concernés peuvent employer jusqu’à une centaine de scientifiques pour la veille sur les parutions scientifiques. Leur champ d’activité reste toutefois souvent limité par l’analyse manuelle et, par conséquent, seul un faible nombre d’articles peut être étudié en profondeur. Dans les petites et moyennes entreprises, les ressources sont encore plus restreintes. Enfin, les données et les informations ne cessent d’augmenter avec la numérisation. Pour évaluer globalement les produits ou les composants chimiques au sein d’une entreprise, une approche à grande échelle apparaît donc indispensable.

« Prenez le DEHP, l’un des phtalates les plus utilisés, principalement en tant qu’additif dans les plastiques. Plus de 3 500 articles scientifiques sur le DEHP ont été publiés dans le monde, dont plus de 200 au cours de la seule année dernière, explique Robert Reville. Grâce à la capacité d’analyse de ChemMeta et à l’expertise des équipes internes, les clients peuvent accroître sensiblement leurs activités de recherche. Ils peuvent suivre tous les produits chimiques présents dans leur portefeuille sur le cycle de vie des produits, classer les composants en fonction de leur criticité et identifier plus facilement les substances qui peuvent être remplacées, si nécessaire.

« Parmi les développements les plus intéressants de l’InsurTech, figure la possibilité d’enrichir l’offre d’assurance avec une analyse des risques à grande échelle, explique Nina Everding, responsable de l’analyse commerciale chez AGCS Liability. Le partenariat avec Praedicat nous permet de fournir des informations sur les risques de gestion des produits à nos clients assurés pour leur responsabilité civile du fait du produit. AGCS s’engage ainsi à faire bénéficier directement ses clients des avantages de l’InsurTech. »

« Avec ce partenariat, l’assurance de responsabilité civile du fait du produit devient une assurance de gestion des produits », commente Robert Reville.

Les souscripteurs d’un contrat d’assurance de responsabilité civile d’AGCS peuvent avoir accès à ChemMeta sur une période déterminée, à l’issue de laquelle ils peuvent choisir de s’abonner aux services d’analyse.

AGCS et Praedicat ont débuté leur partenariat en 2014, pour mieux prévoir les principaux risques de responsabilité civile liés aux catastrophes. En associant la méthode de modélisation prédictive et prospective de Praedicat à sa propre expertise en souscription et à son analyse approfondie du portefeuille des risques de responsabilité civile, AGCS souhaite augmenter sa vitesse d’analyse des risques. Son objectif est d’identifier la prochaine génération de risques de responsabilité civile liés aux catastrophes beaucoup plus rapidement qu’il n’est possible de le faire aujourd’hui.

AGCS et Praedicat publient régulièrement des guides sur les risques de responsabilité civile émergents. Le plus récent, intitulé The Toxic Trio, étudie l’impact potentiel de produits chimiques dangereux, utilisés dans les produits de soins.

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET

Par |2018-11-27T11:44:36+00:0027/11/2018|Mots-clés : , , , |