genetec
Cordura live durable
Paxton Showcase 728 x 90

Déchetterie

La détection incendie
dans les déchetteries

Les incendies se multiplient dans les déchetteries.
Ce secteur, troisième activité la plus accidentogène en France, nécessite une détection incendie particulièrement précoce.

Dans un centre de déchets, les risques d’incendie peuvent avoir plusieurs origines : auto-échauffement ou autocombustion des déchets entreposés dans les installations de regroupement, réaction chimique, incompatibilité entre différents déchets, travaux par point chaud, actes de malveillance, problèmes électriques…

Une détection précoce

Les déchets solides sont stockés soit à l’extérieur soit, dans de grandes fosses à déchets installées dans des bâtiments couverts avant d’être incinérés ou recyclés. Un feu peut couver dans des amas de combustibles dangereux et développer plus ou moins rapidement une importante charge calorifique. C’est pourquoi les déchets sont retournés et déplacés régulièrement et sont surveillés attentivement par un système qui doit permettre une détection la plus précoce possible et la plus adaptée à cet environnement.

L’inconvénient d’une détection incendie « classique » reste la poussière. « Certains types de déchets génèrent des poussières grasses, volatiles et humides. Ces poussières se déposent partout, jusque dans la chambre d’analyse du capteur de détection. Cela provoque des fausses alarmes, voire l’inopérabilité du détecteur », explique Olivier…

Ce contenu est accessible sur abonnement. Pour lire la suite :

DECOUVREZ
NOS OFFRES !

> voir nos formules

ESSAYEZ
GRATUITEMENT !

> s’inscrire librement

IDENTIFIEZ
VOUS !

> se connecter

BESOIN DE CONSEILS ?

Nous restons à votre disposition du lundi du vendredi, de 9h à 18h

Par email :

Par téléphone (prix appel local) :

+ 33 (0)2 32 53 64 32

Par |2018-10-02T10:00:32+00:0025/09/2018|Mots-clés : , |