Publicité
Vidéosurveillance intelligente dans les commerces -Crédit : poylock19/AdobeStock

Vidéosurveillance intelligente dans les commerces : ce qu’en pensent les Français

Afin de contribuer au débat public et aux réflexions de la Cnil concernant la vidéosurveillance intelligente, Perifem, la Fédération technique du commerce, a recueilli l’avis des Français sur ce sujet.

Démarches de la Cnil

La vidéosurveillance intelligente est un système d’analyse d’images qui permet d’extraire différentes informations à partir des flux vidéo. Ces technologies se perfectionnent au fil du temps et posent des questions éthiques et juridiques. Si bien que la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a proposé le 14 janvier 2022 sa position concernant le déploiement de ces dispositifs dans les espaces publics. Elle les a soumis à consultation publique jusqu’au 11 mars 2022. Elle fera prochainement connaître ses conclusions sur ces technologies et la façon dont le RGPD et la loi Informatique et Libertés s’appliquent à elles.

C’est dans ce contexte que Perifem, la Fédération technique du commerce, a souhaité recueillir la position des Français sur la vidéosurveillance. Elle a donc réalisé une étude OpinionWay-Perifem auprès d’un échantillon représentatif de 1 022 personnes de plus de 18 ans du 12 au 13 janvier 2022. Voici les principaux résultats.

Adhésion à la vidéosurveillance

77%

Selon cette étude, 49% des répondants sont plutôt favorables à la vidéosurveillance et 28% le sont tout à fait. Reste que 23% y sont opposés. Ces derniers évoquent une atteinte à la liberté ou à la vie privée et quelques-uns l’associent à du « flicage ».

Dans les commerces

8/10

En moyenne, 8 Français sur 10 sont favorables à la vidéosurveillance dans les commerces.

Notons que plus le commerce est grand, plus forte est l’adhésion.